Bienvenue en Terre des Lions

https://zupimages.net/up/19/33/dotl.png

♪♫ Nants Ingonyama bagithi baba, Sithi uhhmm ingonyama ♫♪  Quel chant sublime et fantastique, n’est-ce pas ? Traduction pour les néophytes en zoulou, permise par les recherches approfondies de l’auteure de cet article, bien décidée à gâcher les mystères de votre enfance : Ici vient un lion, oui, c’est un lion ! Vous l’aurez compris, je vais vous parler du Roi Lion. Enfin, des Rois Lions plus précisément. Le Disney de 1994, l’adaptation de cet été, et bien entendu nos magnifiques membres Rouge et Or, ça fait beaucoup de crinières à démêler aha !

Le Roi Lion, un incontournable de l'enfance, mais pas seulement. Un bref résumé pour ceux qui auraient vécu dans une grotte au cours des vingt-cinq dernières années : Le Roi Lion, c'est un film d'animation inspiré de la pièce Hamlet de Shakespeare, et fortement inspiré du shonen Le Roi Léo d'Osamu Tezuka, qui retrace le parcours d'un lionceau nommé Simba suite à la mort de son père Mufasa, le roi, par son oncle Scar. Enfant, on a rêvé devant L’amour brille sous les étoiles, souri devant Hakuna Matata, mais aussi pleuré devant la mort de Mufasa, scène reconnue comme la plus traumatisante de l'histoire de Disney. Pourquoi ? Parce qu'on nous prend par les sentiments tout au long du film. On nous conte l'admiration sans faille de Simba pour son père, son sentiment de culpabilité à sa mort, ses retrouvailles avec Nala et son combat pour retrouver sa place. On nous montre la jalousie maladive de Scar, le choix de vie marginal, presque hippie, de Timon et Pumba, la protection sans faille qu'offre Mufasa, même après sa mort. En fait, sous leurs crinières, les personnages ont des traits profondément humains. Ainsi, on s'identifie et on est sensible au parcours des personnages.

https://zupimages.net/up/19/33/cmgx.png

Alors, quand l'adaptation en live-action (qui n'est constituée en réalité que d'images de synthèse), a été annoncée au cours cette année, deux réactions principales se sont faites entendre. On a eu droit à des « Woaw c'est trop bien !  » mais aussi à des « Encore un film pour se faire du fric... »...

Qui a raison, qui a tort, il est temps d'en découdre. Si ce remake s'inscrit dans une lignée d'adaptations live-action des Disney, dont récemment Aladdin et Dumbo, cela peut donner l'impression que la firme cherche à pallier son manque d'inspiration et de créativité en reprenant des recettes à succès. C'est vrai que le film est très proche de l'original en terme de scénario et de plans. Les modifications sont presque anecdotiques. Pourtant, on ne peut renier que le film présente certaines qualités, qui en font bien plus qu'une machine à sous. D'abord, la prouesse technique a été louée. Tout semble être réel, de la goutte d'eau qui coule le long d'une brindille aux magnifiques plans sur des paysages à couper le souffle, en passant par le pelage des animaux. Pour permettre ce travail titanesque, il fallait une valeur sûre pour les producteurs. Ce film a donc permis de sérieuses expérimentations sur les images de synthèses. Ensuite, si le film perd en "magie", les traits des personnages dans le dessin animé étant beaucoup plus expressifs, il gagne en réalisme. Mais ce réalisme permet aussi de mieux s'immerger dans l'histoire voire d'y croire. Ainsi, ce choix du réalisateur peut se défendre, ayant des avantages que l'esthétique de l'original ne permet pas. Finalement, il s'agit donc de nuancer les deux points de vue précédemment cités, chacun n'étant ni vrai ni faux.

https://zupimages.net/up/19/33/riiz.png

Revenir sur cette œuvre incontournable a bien un sens pour la maison de Gryffondor. Le lion est en effet à l'honneur dans ce film comme dans notre maison. Cet animal a une importance particulière chez les humains. Chez les Grecs et les Romains, il était considéré comme un gardien ou un combattant, symbolisant la force. En Asie, la danse du lion, réalisée au nouvel an, sert à faire fuir les démons et à apporter la chance. Le lion suscite donc de la fascination, de l'intérêt et ce depuis des siècles et des siècles. Son surnom de "Roi des Animaux" lui a valu un grand succès en littérature : depuis le Moyen-Âge avec Chrétien de Troyes et son Yvain ou le Chevalier au Lion jusqu'à aujourd'hui, par exemple chez C.S. Lewis dans le Monde de Narnia et le lion Aslan, ce qui nous amène à l'univers d'Harry Potter et à notre maison.

Si vous allez à Gryffondor
Vous rejoindrez les courageux,
Les plus hardis et les plus forts
Sont rassemblés en ce haut lieu.

On comprend bien ici que le lion était l'animal parfait, au vu de sa réputation, pour représenter cette maison. Le lion, le rouge et l'or, tout concorde pour faire de la maison Gryffondor la maison du courage. Et dans le Roi Lion, c'est le courage qui permet aux protagonistes de braver les dangers. Finalement, le lien étroit entre cette oeuvre et notre maison se mesure, très concrètement, dans le nom de campement choisi par les Gryffondor et les Serdaigle pour la Colonie : Hakuna Flapata. Alors, vivons notre vie de Gryffondor, sans aucun soucis.

https://i.goopics.net/XRQvg.png

Commentaires

1. Le mardi 20 août 2019, 19:39 par Flamel

Très intéressant article, tant sur le film que sur le rapport à la culture et à Gryffondor en particulier !
C'est chouette d'avoir des articles fouillés dans ce genre, j'espère que tu continueras dans cette voie - comme d'autres le font déjà. Cela donne une palette d'articles variés !

2. Le mardi 27 août 2019, 10:15 par Noora Hartlofsen

Un super article ! Et même si j'ai préféré le film de 1994 c'était sympa d'aller le voir au cinéma ^^

3. Le mercredi 28 août 2019, 20:05 par Tigibus

L'article est vraiment super. Une belle synthèse sur l'imaginaire du lion, notamment dans le fantastique. Pour les références, il y a aussi Hamlet de Shakespeare. Et il est vraiment bien écrit (l'article hein, pas Hamlet).

4. Le Lundi 2 septembre 2019, 14:27 par Erskine

C'est de loin mon article préféré de cette édition car je le trouve bien écrit ! Beau travail Julie *^*

Perso je suis un peu vieux jeu mais je garderai quand même la version dessin animé du Roi Lion comme la meilleure adaptation sur grand écran parce que c'est celle avec laquelle j'ai grandi ! Et puis je suis un peu déçu de l'image de Scar dans le film sorti cet été, on dirait un peu un lion malade, tout rabougri :')

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://journal-gryffondor.poudlard12.com/trackback/8739

Fil des commentaires de ce billet