Incroyable mais vrai

 

heyheyyyyyy !

 

Dans la même idée que l'article de Kono Prewett, la jolie Gryffondor qui vient de faire son entrée dans le club de Slug, me voilà avec des anecdotes, plus ou moins amusantes ou effrayantes - ça dépend pour qui - qui vont vous surprendre.

 

Bienvenue sur Lama Faché, et voici les 5 anectodes les plus étonnantes du mois !



 

ui, c'est bien msieur flamel quand il était jeune huhu

 

YOANN FLAMEL

 

YOANN | Voici une anecdote qui m'est arrivée récemment à l'occasion de la saint Valentin. 
Je suis rentré à mon bureau de bibliothécaire. Et là, quelle belle surprise, des fleurs étaient posées sur mon bureau. Un magnifique bouquet de roses rouges. Je me suis dit qu'une personne m'aimait secrètement et mon petit coeur de Gryffondor battait fort. may : moooow que c'est mignon *^*

Je pris le bouquet avec moi et remontais vers la Tour Gryffondor. Au moment de donner le mot de passe à la Grosse Dame, celle-ci crut que les fleurs étaient pour elle. Je tentais de lui dire que non... mais elle se mit à pleurer d'une manière si... veaudelunesque que je déposais les fleurs près d'elle pour éviter qu'elle n'inonde son propre tableau.


MAY | Omygad, Monsieur Flamel brise des coeurs ♥



 

dakota sous son meilleur jour *^*

 

DAKOTA GILBERTI

 

DAKOTA | Je vais te donner l'anecdote la plus effrayante qui me soit arrivée ... C'était à mes débuts de garde-chasse, je prenais encore mes marques et je m'habituais tant bien que mal. Ce devait faire une semaine que j'avais commencé. Je devais aller nettoyer les toiles des acromentules. En entrant, je les ai remarquées chacune les unes après les autres. Alors, je m'occupais de mon nettoyage quand j'ai entendu un bruit de craquement. Soudain, une acromentule m'est tombée dessus ! J'ai eu la peur de ma vie ! J'ai hurlé tellement fort que j'ai fait peur aux autres. En fait, l'acromentule venait de pondre et je m'approchais de ses oeufs... Mais elle m'a terrifié. Maintenant, je tremble chaque fois que je dois aller m'occuper d'elle.

MAY | Comme quoi, même les plus courageux d'entre nous ont peur :/



 

non, c'est pas nelson, enfin, j'crois.

 

NELSON WOLF

 

NELSON | J'étais au lycée en cours de sport on faisait de la boxe française. D'un coup j'entends un crac retentissant. Je me retourne pour me moquer du mec qui avait déchiré son pantalon... sauf que c'était moi et j'avais oublié mon pantalon de rechange. J'ai passé l'après midi avec un pantalon déchiré au niveau de l'entre-jambe.

MAY | Nelson a beaucoup souffert ! Crac par ci, crac par là.



 

avril lavigne is baaaaack !

 

AVRIL CHOLING

 

AVRIL | J'ai fait un voyage à Londres et lors de ce voyage j'ai été dans le quartier de Camden où il y a beaucoup de petites boutiques couvertes dans un grand marché. Dans un de ces "stand" j'ai vu un collier Retourneur de Temps (une réplique bien évidemment) ; il était vraiment beau, pas ce genre de truc qu'on peut trouver sur Internet tout brillant etc, là il semblait comme "usé" ce qui le rendait vraiment réaliste donc j'ai eu très envie de l'acheter. J'ai été voir le prix et j'avais vraiment le seum. Donc je sais pas ce qui m'a pris mais j'ai essayé de marchander avec le vendeur en anglais

Il fait savoir que je ne possède pas un niveau d'anglais très développé, voire complètement nul. J'ai essayé de faire descendre le prix mais il était catégorique : c'était non. Là j'aurais juste dû m'arrêter mais non, je me suis dis que je pouvais toujours essayer d'une autre manière. J'ai donc fini par lui proposer des gâteaux contre l'objet tout en tentant de dire qu'ils étaient vraiment délicieux (j'ai vraiment mimé le fait que c'était bon tout en balançant quelques mots en anglais de temps en temps honteeee). Finalement je suis repartie sans le collier et en y laissant par la même occasion mon style.


MAY | Petite anecdote sur cette grande anecdote : à la phrase "j'ai essayé de marchander avec le vendeur en anglais", au lieu d'"en anglais", le correcteur de miss Avril a marqué "en annales", avec toute la grâce possible et immaginable...



 

j'adore toucher des couteaux, hihihi

 

MEÏ RUTHS

 

MEÏ | Pour ma rentrée de sixième, nous avions regardé sur le site du collège les horaires. A 9h00 appel dans la cour. Je pensais donc arriver à l'heure même si j'accompagnais mon petit frère à sa rentrée de CP à 8h30. J'arrive à 8h45 avec ma mère et ma sœur jumelle. Personne dans la cour. Je commence à me sentir mal. Le CPE s'approche et nous annonce que nous sommes en retard. Ils sont montés en classe depuis déjà 15 minutes quand j'arrive, honteuse. Ma mère a fait un mot à ma professeur qui s'était un peu énervée car, trop stressée je ne m'étais pas excusée. Comme c'était une professeur d'allemand, la moitié de la classe ne la voyait pratiquement jamais. Sauf que bien sûr moi, je la voyais deux heures par semaine. Nous avions allemand avec la moitié d'une autre classe. Quelques mois plus tard. Elle nous donne les horaires d'une sortie et dit :

- Juliette, note bien les horaires, sinon maman va être obligée de faire un mot dans le carnet. 

Devant toute la classe. Ceux de l'autre classe qui n'était pas au courant de mon retard en début d'année ont commencé à rigoler. J'étais tellement HON-TEU-SE. La pire rentrée de ma vie !


MAY | Tant qu'on parle de scolarité, ça m'rappelle la fois où j'ai été punie pour la première fois. C'était en petite section, et on était à 5 sur des grandes tables. Au centre de la table, il y avait un gros pot de colle, vous savez, celle qu'on devait étaler avec du pinceau et qui était blanche. Et bien, cette colle-ci, on devait se la partager, en prendre à tour de rôle pour coller à chaque fois un morceau de nos travaux. Pendant trois ou quatre fois, le tour se fit rapidement, chacun respectant les règles. Puis, à un moment, celle qui était à ma droite avait le pot de colle, et étalait le mélange sur sa feuille. Elle posa le pinceau, et s'empara de l'animal à coller, pendant que je pris, ce qui était tout à fait normal, le pot et le pinceau. Mais, elle ne fut pas du même avis. 

Nommons cette fille Sabrina. 

Cette Sabrina me pris donc des mains ce qui me revenait, pour pouvoir terminer son collage, étant donné que tous les autres avaient terminé et il ne restait plus qu'elle et moi pour clore le travail. Il lui restait trois étiquettes, parce qu'elle était à la bourre et qu'elle avait voulu rajouter des animaux, tandis qu'il ne m'en restait qu'une. Alors, décidée à reprendre ce qui m'était destiné, je pris de force le pot de colle et le pinceau. Elle cria aussitôt, et je lui mis ma main devant sa bouche, pour éviter les regards de la maitresse, qui au passage, ne m'aimait pas, vu que j'étais trop hyperactive. Elle vola le pot et le pinceau, alors, toute imbécile que je suis, je lui ai tiré les cheveux, en lui écrasant le pied en même temps. Elle lâcha le pinceau et le pot de colle pour que j'arrête de tenir ses cheveux, et pendant ce temps, la maitresse avait vu ce que j'avais fait. Au final, je suis restée pendant toute la récréation assise sur le banc - tel était ma rude punition - et elle a parlé à ma mère.

Le pire, c'est que j'ai même pas fini mon collage.
http://journal-gryffondor.poudlard12.com/public/_sceaux/L_equipe/kon2.pnghttp://journal-gryffondor.poudlard12.com/public/_sceaux/L_equipe/Aaliya.png

Commentaires

1. Le samedi 20 avril 2019, 10:35 par Avril

Merci d'avoir souligné mon immense classe

2. Le mardi 23 avril 2019, 11:51 par May

De rien ma chère lavigne !

3. Le jeudi 25 avril 2019, 15:27 par flamel

Oups... tout le monde n'a pas une vie facile ! haha !

4. Le samedi 27 avril 2019, 15:03 par Milytaire

moi j'ai pas de vie tt court

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://journal-gryffondor.poudlard12.com/trackback/8367

Fil des commentaires de ce billet