mercredi 21 novembre 2012

Editorial

Mes chers Graoux,

Cela fait quelques temps déjà que j’ai pris la tête de l’équipe de notre journal de Maison et s’il a connu des hauts et des bas, j’espère qu’il aura tout de même su vous divertir. Aujourd’hui, il connait à nouveau un changement, et je vous prierais de féliciter Vanille qui devient Co-rédactrice en Chef à mes côtés ! Elle a montré énormément de motivations pour ce journal et sans elle, il aurait bien du mal à sortir. Je ne quitte donc pas mes fonctions auprès du Gryff’Time mais aidée de Vanille, j’espère qu’il sera encore plus grandiose ! Pour ce qui sera donc des concours, des demandes ou des questions, vous pouvez dès à présent les envoyer à Vanille ou à moi.

Mais la promotion de Vanille n’est pas la seule nouvelle que j’ai à vous annoncer aujourd’hui. Gloria Fowl, Selena Seviev et Alexane Van Apples ont quitté les rangs de notre équipe et je les souhaite une excellente continuation et une bonne « retraite ». Mais cela laisse place à des postes libres parmi les rédacteurs, c’est pourquoi nous organiserons très bientôt un recrutement. J’espère vous y voir nombreux, gardez donc un œil sur le bureau du Gryff’Time.

Avec tous ces changements nous en oublierions presque le principal… Installez-vous confortablement et laissez-vous emmener dans un monde graounesque, le Gryff’Time vous embarque pour un moment qui, j’espère, sera distrayant.

Bonne lecture à tous.

Arianne Illan. 

Quand un Lou à la Vanille prend la place du juge...


http://img15.hostingpics.net/pics/342953LoulaVanille.png


Un jour ou l’autre, vous avez sûrement dû dire à une personne ce que vous pensez d’elle. Aujourd’hui, c’est au tour du Gryff’Time, enfin plus précisément de nous-mêmes, Vanille-Rose et Lou Smith, de dire ce qu’on pense, des autres membres de votre journal de maison préféré. On jugera chaque membre, rédacteurs comme photographes, selon leur originalité, leur popularité, leurs points forts et leurs points faibles.

 

Rédacteurs

 

Arianne Illan

 

Originalité : ****

Popularité : **

Point fort : Peut écrire beaucoup d’articles en un minimum de temps.

Point faible : Est peut-être un peu trop gentille.

 

Elissa Seviev

 

Originalité : **

Popularité : ****

Point fort : Miss câlins

Point faible : Fait trop de câlins par conséquent est souvent en retard.

 

Gloria Fowl

 

Originalité : **

Popularité : *

Point fort : Sourit tout le temps

Point faible : A force de sourire elle s’aveugle elle-même et est souvent en retard.

 

Selena Seviev

 

Originalité : **

Popularité : **

Point fort : N’est jamais là donc ne peut pas se faire engueuler

Point faible : Malheureusement pour elle les mp’s existent.

 

Alexane Van Apples

 

Originalité : ?

Popularité : *

Point fort : ?

Point faible : ?

 

Photographes

 

Edward Dumbledore

 

Originalité : *****

Popularité : **

Point fort : A le même nom qu’Albus : serait-ce un descendant de cet incroyable sorcier ?

Point faible : Ne sont pas de la même famille.

 

Peter Turnway

 

Originalité : ***

Popularité : ***

Point fort : Être préfet c’est la classe…

Point faible : …sauf dans le Gryff’Time

 

Violette Broadway

 

Originalité : **

Popularité : *

Point fort : Fais des illustrations simples mais agréables

Point faible : On l’aperçoit rarement.

 

Et puis se juger l’une l’autre c’est bien

 

Vanille-Rose

 

Originalité : ****

Popularité : ***

Point fort : Manie à merveille Photoshop

Point faible : A un nom de famille pourri (Rose)

 

Lou Smith

 

Originalité : ***

Popularité : ***

Point fort : Elle très présente au sein de la Salle de Rédaction et du Gryff'Time.

Point faible : Lorsqu’une surcharge de travail arrive, elle a du mal à faire ses articles.

 

Voilà, en espérant que les représailles ne fusent pas -8D-, peut-être n’avez-vous pas le même point de vue que nous deux, alors n’hésitez-pas à donner votre avis !


Article rédigé par Lou Smith & Vanille-Rose.

Article illustré par Edward Dumbledore

Pendant ce temps, à Gryffondor...



Ils étaient sept. Sept adolescents prêts à tout pour arriver à leur fin. Sept Gryffondor courageux et défenseurs de leurs couleurs. Sept vies. Mais il n’en restera qu’un.

Lâchés en pleines jungles, les concurrents devaient s’affronter et mettre en œuvre toute leur expérience et tous leurs moyens pour survivre. Ils savaient qu’il n’en resterait qu’un, à eux de montrer qu’ils devaient être ce dernier. Le peuple de Gryffondor les regardait, les jurys, impitoyables, les évaluaient, ils n’avaient donc pas le droit à l’erreur. L’arène dans laquelle on les avait enfermés était immense, ne semblant pas avoir de limite mais plutôt désireuse de faire d’elle leur dernière demeure.

En cercle, rassemblés autour d’une grande statue où l’on pouvait admirer les courbes magnifiques de Molléopâtra, les sept concurrents se faisaient face, attendant le départ. Et voilà, à peine avaient-ils eu le temps de réfléchir à une quelconque stratégie, le gong libérateur retentit et tous partirent en tous sens dans une joyeuse cacophonie. Tous ? Non ! Un petit Gryffondor resta planté, ne pouvant, ou ne désirant, pas bouger. Il était ensorcelé. Il avait participé au départ pour pouvoir admirer notre chère impératrice à longueur de journée et ne rêvait que d’être son esclave, il restait donc pétrifié d’admiration devant la statue, immense, qui la représentait. Dommage pour lui, tant mieux pour les autres, un scroutt à pétard plus tard, il ne restait plus rien du jeune Gryffondor. Ils n’étaient plus que 6.

Les compétiteurs restants, dispersés dans la jungle qui les entourait, ne rêvaient quant-à-eux que d’une seule chose, mettre le plus de distance possible entre eux et la horde d’accromentules qui les poursuivaient. Non mais ils pensaient à quoi les jurys ? Ils n’étaient que des adolescents, que de jeunes enfants encore frêles qui avaient toute la vie devant eux ! Enfin pas tous, une jeune Gryffodor, moins rapide que les autres, se fit déguster. Selon les propos que nous avons pu recueillir, c’était un peu gluant mais fort appétissant. Et il ne resta plus que 5 participants.

Après avoir été confrontés à des créatures que l’on n’aimerait pas posséder comme animal de compagnie, nos 5 derniers concurrents étaient  bien trop épuisés pour ne serait-ce que penser à s’attaquer les uns les autres. Reprenant leur souffle, ils n’eurent tout de même pas le temps de dire Quidditdh, que mère nature elle-même décida d’entrer dans la danse. Des trombes d’eau s’abattirent sur eux et les éclairs déchirèrent le ciel sans leur laisser le temps de rassembler leurs esprits. Les 5 Gryffondor s’élancèrent, courant à travers la jungle, zigzaguant en espérant vainement qu’il ne leur arriverait rien. Un des concurrents ne voyant rien avec la pluie qui lui brouillait la vue s’arrêta sous un arbre pour reprendre son souffle et se frotter les yeux mais Zeus en personne sembla lui jeter un éclair. Cuit jusqu’à la moelle, il s’effondra. Ils étaient encore 4 mais plus pour longtemps. Un compétiteur enjamba une rivière qui avec la pluie s’était transformé en torrent dévastateur et l’emporta vers d’autres cieux. Et le nombre devint 3.

Les 3 derniers concurrents s’arrêtèrent alors que la pluie cessa à son tour, l’orage s’éloignant, les laissant en paix. Ils se tenaient debout les uns à côtés des autres, la baguette en main et après toutes ces épreuves, une seul certitude subsistait… Il n’y aurait plus de monstres, plus de déluges, plus d’interruptions. C’était à eux de mettre un terme à cette compétition. Derrière leurs écrans, le peuple de Gryffondor était exalté, tous choisissaient leur camp, qui ils soutenaient et les sponsors affluaient. Le nom de ces 3 survivants ? Emy Denver, Elissa Seviev et Thommy Taylor.

Choisissez à votre tour votre camp… Choisissez vite mais choisissez bien… L’avenir de Gryffondor est peut-être en vos mains.

 

Si vous désirez savoir l’issus de cette compétition, rendez-vous à une prochaine parution pour encore plus d’aventure !

Article d'Arianne Illan

Le premier jour d'un fantôme nouveau-né

« Une petite douleur par-ci par-là, un léger pincement dans la poitrine et pouf ! me voilà aveuglé par cette jolie lumière. Je flotte tranquillement, telle la carpe dans le courant, et puis deux portes approchent.

Le problème avec ces portes, c’est qu’elles s’approchent rapidement. Et je tiens assez à mon nez pour ne pas vouloir l’écraser contre un des panneaux de bois et me réveiller avec une tête de pékinois ayant fait ami-ami avec un mur. En un éclair, la partie intelligente, présente mais restreinte de mon Moi intérieure intervint de manière très efficace et entrai dans la porte qui me semblait la plus accueillante.

Et pouf, me voilà. Moi, Justin de la Haye, petit noble de mon Etat, ex-Serdaigle devenu spécialiste en Arithmancie, baladant nonchalamment dans mon bureau, à cet exception près que je suis semi-transparent et que j’ai un trou dans la poitrine.

C’est un peu bizarre, de devenir fantôme. Déjà, je ne me souviens plus
très bien comment je suis arrivé là, et ça chatouille à chaque fois que quelqu’un me traverse. Mais bon, j’ai au moins eu la bonne idée de mourir la veille d’Halloween, alors ce n’est pas si mal, je peux au moins terroriser plein de petits enfants et surprendre les professeurs au détour des couloirs.

Bon, soyons clairs. Si il y en a encore un qui me souhaite des condoléances, il va vite me rejoindre du côté des morts-vivants. »

Par Elissa Seviev, illustré par Peter Turnway.

Saint Gryffondor !

Saint Gryffondor.

Depuis des générations nos calendriers sont envahis. Des noms, pour la plus part d’origine moldue, s’affichant en face de chaque jour de l'année. Je dis non. Il est temps, mes chers, de nous rebeller ! Assez de ces calendriers moldus et des fêtes de ces Saints Anselme et Benoît-Joseph ! Il est grand temps de mettre un peu de magie dans nos journées. Après tout, les moldus ont des noms bien étranges… Pour vous démontrer à quel point les moldus sont étranges, laissez-moi vous présenter des prénoms de saint qui m’ont laissé des plus perplexes… Armistice, Assomption ou encore Rameaux… A-t-on idée de donner pareils noms ? Non décidément, ils sont fous ces moldus. De plus il existe une fête, que l’on appelle fête de la Toussaint, où tous les saints doivent être célébrés. On en finirait plus. Mais là n’est pas la question, car après tout, les moldus, on les aime comme ils sont, niais et naïfs, que du bonheur. Non, le véritable problème c’est qu’il manque un saint à l’appelle. Car nulle part sur ce calendrier je n’ai trouvé de Saint Gryffondor ! Voilà une erreur qui mérite d’être rectifiée ! Notre fondateur fut l’un des plus grands sorciers de son époque et reste dans les légendes comme le duelliste et le mage le plus hors pair. Il fut le premier à défendre les enfants nés moldus et son courage n’avait aucune limite. Pour le plus grand bien, nous nous devons d’inscrire son nom davantage dans l’Histoire en le marquant près d’une date sur un bout de carton ! Je déclare donc qu’aujourd’hui sera la Saint Gryffondor, alors joyeuse fête à notre fondateur, mais aussi, joyeuse fête à vous tous chers Graoux ! D’ailleurs… Il serait inconcevable de ne pas célébrer la saint Graoux également!

 

Article d’Arianne, Illustré par Peter.

El dia de los Gryffos

Lorsque la fin des cours s'annonce, les élèves, quels qu'ils soient, attendent avec impatience la dernière heure de travail pour enfin partir paisiblement (ou non) en vacance. La fin des cours annonce fatigue, relaxation, et amusement pour la plupart du temps. Aujourd’hui nous sommes dans les vacances de la période d’Halloween, et chez les sorciers, enfin plus particulièrement chez les Gryffondor, cette partie de l’année promet un jour, un seul jour unique que tous les Lions attendent avec impatience, El Dia de los Gryffos. Vous vous demandez certainement qu’est-ce que ce jour si particulier peut avoir, vous les nouveaux. On vous en a peut-être parlé, par de la famille qui est passée à Poudlard des années avant vous. Mais sachez qu’aucune parole rapportée ne peut exactement décrire ce qui se passe en ce jour si extraordinaire. Tout d’abord, un peu d’histoire. Cette journée a été mise en place bien des générations auparavant : on raconte même que Godric Gryffondor l’aurait lui-même créée. Elle a été bien des fois remaniée de quelque façon, certains ont voulus changer la tradition, mais cette année, la « première édition » sera reprise conformément au commencement. Pour les plus curieux, c’est-à-dire tout le monde, ils vous prient, -enfin la Direction de Gryffondor car c’est elle qui organise cela-, de vous rendre en Salle Commune à 7h30. Pour toute réclamation et/ou plainte, merci de souffrir en silence, ils ne vous forcent en aucun cas à venir. J’ai eu l’autorisation de vous exposer le programme de la journée en avant-première. Voici le programme :

 

De 7h30 à 8h30 :

 

Déjeuner dit « royal », consistant à faire le plein pour la matinée. Tout ce que vous mangerez sera en forme ou en rapporte avec des lions, et sera ensorcelé. Certains produits vous ferrons rugir, par d’autres il vous poussera une queue. Attention tout de même aux effets secondaires.

 

De 8h30 à 10h30 :

 

Chasse aux Serpents. Vous avez le droit de martyriser (attention à ne pas vous faire voir par un quelconque autre membre du personnel extérieur à Gryffondor. Vous avez le droit de leur jeter des sorts, de les ridiculiser –j’espère que vous le faîte en temps normal- et de faire tout ce qui vous passe par la tête. Ne les leur lancer seulement pas de sortilèges impardonnables.

 

10h30 à 12h30 :

 

Baignade avec le Calmar Géant. Qui n’a jamais rêvé de se baigner avec un être aussi ragoutant ? Sortez vos plus beaux maillots rouge & or, et le dernier dans l’eau devra faire vingt pompes !

 

12h30 à 13h30 :

 

Repas. Même effets magiques que pour le petit déjeuner, mais le repas diffère.

 

13h30 à 15h30 :

 

Instants défis. Chacun à tour de rôle, vous aurez le droit de poser un défi au Gryffondor de votre choix, et il devra le réaliser.

 

15h30 à 19h30 :

 

Vous devrez montrer votre courage en faisant une bonne action, comme ramenez des points à votre maison.

 

19h30 à 20h30 :

 

Repas. Même principe que pour les deux précédents.

 

21h30 à minuit :

 

Bal. Nous comptons sur vous pour avoir une tenue adaptée à la situation !

 

Voilà, ce jour vous plaira quoi que vous en pensiez en voyant le programme. La Direction nous attendrons donc tous en Salle Commune, le 3 novembre ! D’ici là, essayez de vous garder en bonne santé et de ramener des points à Gryffondor !  

Gwendoline la Menace


Outre le fait d'aimer avoir peur de ce que l'on ne voit ou ne verra pas, ce que j'ai à vous proposer ici est bien plus effrayant et bien plus réel que les vulgaires images moldues projetées sur un mur dégarni dans une petite salle glauque à souhait. Avez-vous entendu parler de la pauvre et sinistre Gwendoline la menace ? La jeune femme spectrale qui hante les dortoirs tous les vendredi soir ! Bien des légendes existent, comptées jusque-là à un public sensible: vous, passant de démon vengeresse à simple fantôme de basse cours, personne n'a jamais vraiment su décrire la véritable histoire de sa triste vie qui l’amène, aujourd'hui, à effrayer les Gryffondors pendant leur sommeil. Cependant, le Gryff'Time, après longue réunion, décide enfin de vous faire part de cette vérité perdue...

"Tout commence il y a fort fort longtemps (Far far away in your castle !, avant même que vous n'entriez à Poudlard12, avant même que vous ayez perdu toutes vos dents de lait voire même avant votre naissance (ou avant celle de votre chien...), dans des temps reculés dont les seuls véritables spectateurs n'étaient autre que Tom Jedusor alias Voldemort et Albus Dumbledor en personne. A l'époque, Gwendoline n'était qu'une innocente sorcière fraîchement envoyée à Gryffondor. Dotée d'un charisme, d'une beauté et d'une intelligence meurtrière, la jeune femme avait tout pour réussir et excellait dans toutes les matières.. Bien sûr, ses efforts ne se sont pas parus vain puisque, à sa cinquième année, elle fut acceptée dans le groupe le plus populaire de l'école: les G.U.E.S.S (Groupe utopique des élèves sublimes et surdoués) . Cette adhésion vint cependant altérer son caractère qui devint au fur et à mesure des années très méprisant voire même égocentrique. Un jour alors qu'elle passait un contrôle, un autre élève se mit à ses côtés, rien de trop dérangeant si ce n'est que le résultat en fut très dévastateur. En effet, à l'annonce des notes de cette épreuve écrite, la pauvre fut accusée, à tord, de tricherie et occasionna ensuite plusieurs heures de retenue. Jamais encore elle n'avait usé de ce genre de méthode pour réussir à un examen et à cause de cette malheureuse accusation et de ce zéro pointé dont elle avait hérité de son professeur, son avenir avait été détruit, anéanti et elle n'était plus LA PLUS INTELLIGENTE (Finito la belle carrière au Ministère !). 

Depuis ce jour, Gwendoline jura que plus aucun élève ne trichera dans cette école au risque de se voir subir son châtiment titanesque (Une claque TI-TA-NES-QUE). Voilà pourquoi les mauvais élèves sont victimes d'apparitions nocturnes très effrayantes, qu'un spectre malfaisant leur rend visite dans leur dortoir... Ce qui est sûr c'est que, moi-même, je ne donnerai rien pour voir cette horrible créature. Conclusion ? A votre place, je travaillerai d'arrache-pied si vous ne voulait pas que votre pied se fasse véritablement arracher par Gwendoline !

 

Ecrit par Bastien Von Hiller

Chronique d’un Portait


Bonjour. Je me présente, je suis le petit portait représentant un vieillard à côté de la cheminée, juste à droite de la porte d’entrée de la salle commune de Gryffondor. Peu de graoux s’intéressent à moi mais sachez que je vous observe toute la journée! Et oui, être un tableau n’est pas si ennuyeux qu’il n’y paraît! Voici à peu près ce que je vois au quotidien…


7h00: C’est à cette heure là que les quelques courageux se réveillent et débarquent encore bien endormi dans la salle commune. Ils sont peu nombreux et c’est d’ailleurs souvent les mêmes qui sont déjà levés à cette heure bien matinale. On retrouve souvent mademoiselle Smith déjà équipée de la tête aux pieds de son équipement de Quidditch prête à s’entrainer de bon matin, le petit Jérôme June avec tous ses parchemin, se hâtant pour faire un devoir en botanique ou encore en potions qu’il doit rendre pour l’heure qui suit. Je vois aussi monsieur Bdragon, toujours de très bonne humeur n’oubliant jamais de me saluer en passant devant moi.

8h00: La salle commune commence à s’animer, les élèves défilent, se dépêchant pour ne pas être en retard en cours. Les matins glacials d’hiver, on met des buches dans la cheminée et on s’assoit devant les flammes qui dansent dans le foyer en attendant d’être entièrement réveillé.

8h30: La pièce s’est vidée, tout le monde est en cours… Ou presque. Un matin sur deux je vois une petite blonde débouler des dortoirs, se prendre les pieds dans les tapis en jurant, essayant d’enfiler son pull en même temps que ses bottes pestant contre son réveil qui n’a pas sonné. J’essaye tant bien que mal de me retenir de rire quand je la vois s’étaler de tout son long sur le sol dans la précipitation. Mais c’est impossible de rester impassible devant un tel spectacle. Quand Blondie entant mes éclats de rire elle me jette un regard noir et cours vers la sortie, espérant ne pas arriver en retard encore une fois en cours.

9h30: C’est un des moments les moins agréables de la journée. Pendant deux longues heures il n’y a plus personne dans la salle commune. Ou bien deux ou trois élèves n’ayant pas cours et jouant aux échecs. Rien de bien intéressant.

11h30: C’est l’heure que choisi Lou Smith pour rentrer de son entrainement. Il est difficile de la reconnaître tellement il y a de couche de boue sur elle. Par contre, c’est beaucoup plus facile de savoir par où elle est passée vu la traînée boueuse qui la succède. On dirait un escargot *-*. Hum… Bref.

12h00: C’est la pause déjeuné! La salle commune se rempli petit à petit entre les gens qui n’ont pas faim et ceux qui préfère manger ici que dans le brouhaha de la grande salle. Certains dérapent sur la traînée de boue qu’a laissé gentiment notre capitaine. Cela déclenche le fou rire général et remet de la bonne ambiance dans notre petite salle co’ restée inactive pendant quelques heures trop longues à mon goût. 

13h00: Voila tout le monde est reparti vaquer à ses occupations laissant la place aux elfes de maison. C’est en effet l’heure quotidienne qu’ils ont choisi pour faire le ménage dans la salle commune. Ils pestent toujours en voyant la boue séchée sur le sol, maudissant celui ou celle qui l’a déposée là. Bien entendu ils ignorent toujours qui est la fautive. Et comme j’aime bien mademoiselle Smith, je me suis gardé de leur dire u_u. Ils râlent également en voyant les papiers de chocogrenouilles et les bouts de poulet retrouvés sous les coussins des canapés. Ca, c’est l’œuvre d’Edward Dumbeldord qui aime beaucoup manger devant la cheminée mais qui n’a pas tout à fait la même notion de propreté que les elfes. Après avoir nettoyé la pièce de fond en comble, les elfes partent, se promettant à chaque fois de trouver le « cracheur » de boue qui dégueulasse tous les jours la salle commune.

15h00: Quelques veinards ont déjà fini les cours! De mon temps, on bossait jusqu’au moins 18h si ce n’est plus, cette nouvelle génération ne sait pas la chance qu’elle a! Quoi qu’à ce rythme là, elle finira surement inculte. Mais c’est probablement le moment de la journée que je préfère: C’est souvent au coin du feu, juste devant moi que les pipelettes s’installent pour raconter leurs derniers ragots, des scoops croustillants, des histoires d’amour à l’eau de rose… J’adore savoir tout ce qui se trame dans ce château. C’est ainsi que j’ai su que Kassy Winchester avait le béguin pour Vanille Rose (si si j’vous juuure c’est Candice Ileas qui le criait partout !) que la vraie couleur des cheveux de Carlie Massen était rose, que Bdragon ne portait que des strings et j’en oublie…

16h30: Molly Moseley se plante devant moi et me raconte tous ses malheurs. Je ne sais pas trop si elle me parle vraiment à moi ou si elle est un peu skyso parce qu’elle se répond toute seule parfois. Ça me fait un peu peur quand je pense que c’est la directrice de cette maison…

17h00: C’est souvent à cette heure là que, le week end, commencent les matchs de Quidditch. Alors je vois Lou Smith de nouveau avec tout son équipement, toute pimpante traverser la salle, suivie de son équipe de choc. 

19h00: Youpi c’est l’heure de manger! Tout le monde se précipite dans la grande salle, me laissant seul. Enfin… Avec les vingtaines de tableaux qui tapissent la pièce. Mais ils sont tous ennuyeux et sans intérêt. Ils dorment toute la journée! Le seul qui est actif c’est le petit joueur de Quidditch accroché près d’une fenêtre, à côté de la table d’échecs. Je fais souvent des parties de cache-cache endiablées avec lui. Mais je ne gagne jamais. Ces choses là ne sont plus de mon âge!

20h00: Les joueurs de Quidditch sont rentrés. Et on sait rapidement s’ils ont gagné leur match. On cri, on saute, on danse sur les tables. C’est du grand n’importe quoi! Et le pire c’est qu’il n’y a personne pour les calmer. La directrice de maison, mademoiselle Moseley crie le plus fort et chante à tue tête. Quand je vous disque des fois je m’inquiète vraiment…

21h00: C’est l’heure que choisit à peu près tout le monde pour enfin commencer à faire ses devoirs. Les tables sont monopolisées, des parchemins et de devoirs volent partout, les cerveaux bouillonnent, les plumes s’activent. C’est aussi à ce moment que les chroniqueurs de la gazette de la maison se creusent les méninges pour trouver une idée intéressante d’article. Ils viennent souvent me concerter d’ailleurs. Et oui, ils savent très bien que les murs ont des oreilles et que c’est au près de nous, les tableaux, qu’ils auront leurs scoops les plus croustillants!

22h00: C’est le couvre feu pour les premières deuxièmes et troisièmes années. La salle commune se vide. Mais en réalité, la plus part se font passer pour des élèves d’années supérieures pour pouvoir rester une heure de plus éveillés. Ooh mais je ne vous ais rein dit hein !

23h00: Cette fois ci, plus aucun prétexte pour rester debout, tout le monde est envoyé dans son dortoir respectif. On a éteint la lumière, j’attends encore une petite heure avant de voir deux ou trois élèves, à la lueur d’une bougie, s’échapper discrètement pour aller se faire peur dans la forêt maudite… Je n’ai plus qu’à patienter encore jusqu’au lendemain pour qu’une nouvelle journée similaire à celle-ci commence…


Article par Gloria Fowl

L'interview du mois


A chaque nouvelle parution, le Gryff’Time vous proposera l’interview du membre de Gryffondor qui selon nous, aura été le plus méritant du mois ! Ici qu’importe que vous soyez élève, fantôme, membre du personnel ou tapisserie, nous ne faisons pas de jaloux, si vous le méritez, vous serez interrogé !

Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir en exclusivité, l’interview de Thommy Taylor, un des trois candidats finalistes pour le poste de préfet de Gryffondor. Le plus jeune des trois et aussi le moins connu, c’est également le seul garçon encore en liste dans la compétition. Que se cache-t-il derrière ces boucles blondes ? Derrière ce visage d’ange ? Ne vous posez plus de questions, vous le vouliez, le Gryff’Time l’a fait !

 

Gryff’Time : Bonjouuur! Comment te portes-tu?

Thommy: Je me sens super bien *-*

Gryff’Time : Tant mieux! Alors Thommy comment vont les amours ?

Thommy : Je m'attendais pas du tout à cette question (a). Non, pour l'instant c'est le calme plat on peut dire. Rien à l'horizon. Je suis un coeur à prendre. (a)

Gryff’Time : Oooh, après cette interview, tu peux être sûr que les filles vont se pendre à ton cou ! Et sinon, tout ce passe bien sur Pédouze pour toi ?

Thommy: Vraiment bien, je ne peux rien reprocher. C'est la première fois que je me fais autant d'ami(e)s en si peu de temps. J'en reste sans voix. ^^ Après au niveau des cours, je dirais le plus dur c'est se lever le matin ! Surtout que je mets du temps à me préparer...

Gryff’Time : Ah, nous avons tous du mal le matin! Et tu as mangé quoi à midi ?

Thommy : J'ai bu beaucoup de Jus de citrouille, classique comme à tous les repas. Après j'ai mangé du jambon avec du poulet, un petit mélange de légumes pour garder mon corps sain. (a)

Gryff’Time : Mais quel exemple à suivre! Est-ce que ces questions te perturbent-elles ?

Thommy : Non du tout, je me demande qui peut s'intéresser à ce que je mange. x)

Gryff’Time : Mais nous voyons! C'est très intéressant! Tu préfères l'odeur de la transpiration ou des chaussettes ?

Thommy : Je dirais l'odeur des chaussettes parce que si on lace bien ses chaussures l'odeur est atténué voir beaucoup alors que la transpiration ... C'est un peu dur de le cacher...

Gryff’Time : Merveilleuse idée! Je la retiendrais pour la prochaine fois! Si je te dis, "Gagner" tu penses à quoi ?

Thommy : Hmm... Je dirais gloire, fierté, bonheur mais gagner peut aussi dire gagner à tout prix et personnellement je n'aime trop ça. Je préfère "gagner" des amitiés. ^^

Gryff’Time : C'est mignon! Un petit mot sur ta candidature de préfet ?

Thommy : Il parait qu'elle est drôle. Je me suis pas trop rendu compte sur le coup et j'ai eu beaucoup de mal à m'entendre car ma voix était déformée. Mais je me suis beaucoup amusé en faisant ma candidature, je la posterais dès que les épreuves seront terminées.

Gryff’Time : Oooh cela promet d'être croustillant! Tu feras quoi pour les élèves de Gryffondor ?

Thommy : J'essayerais d'abord d'être leur ami, d'être une oreille qui peut les écouter s’ils ont des problèmes. Je veux et je vais redonner l'âge d'or de Gryffondor ! Je veux surtout que Gryffondor devienne une seconde famille pour tous, que chaque personne se sent à sa place

Gryff’Time : Oh, c'est encore plus mignon! Mais revenons à des choses plus sérieuses! T'as mangé quoi hier ?

Thommy : Ah oui, j'avais remarqué qu'on s'égarait là. ^^ Hier soir pas grand-chose, je ne mange jamais trop le soir car je passe pas mal de temps à la bibliothèque et il m'arrive d'aller me coucher sans manger. Sinon quand j'ai faim, je m'attaque à mon péché-mignon, les confiseries. *-* Il m'arrive souvent d'aller chez Honeydukes pour faire le plein. x) Trop souvent d'ailleurs. =°

Gryff’Time : Hum je désespère de te trouver un défaut. T’es pas drôle.

* Thommy regarde l’envoyée du Gryff’Time qui a l'air de s'être assoupie, il sourit et sort un papier de sa poche. Il posa la feuille sur sa jambe et fit un pliage grossier, sort sa baguette de sa veste et tapote délicatement le papier plié. Il regarde alors le papier se transformer en colombe qui virevolte autour des deux personnes présentes.*

Gryff’Time : Donc reprenons. Tu ferais quoi pour que Molly te prenne ?

Thommy : Etant donné qu'elle est adepte du fouet, je me laisserais fouetter. (a)

Gryff’Time : Oh perfect slave! <3

Thommy : A mes risques et périls, évidemment.

Gryff’Time : Evidemment. Serais-tu près à laver son Jule (pot de chambre) ?

Thommy: Drôle de Jules Oo, mais bon après chacun ses goûts après tout. x) Opération délicate je pense… Je le ferais, je pense… Un sortilège de lévitation et hop on nettoie tout ça dans le lac. On aura une pensée pour les baigneurs à ce moment-là. xD

Gryff’Time : Aimable pensée! Et voilà, j'en ai terminé avec mes questions, un petit mot pour la fin?

Thommy : Votez Thommy et vous serez Jolies. :p Et merci pour cette interview, la première et j'espère pas la dernière. *-*

Gryff’Time : Merci à toi pour cette interview! Et donc de m'avoir accordé un peu de ton temps! A bientôt aussi je l'espère!

Thommy : Merci ^^

Nous nous retrouverons à la prochaine parution pour encore plus de questions ! Prenez-garde… La prochaine fois, cela pourrez être vous.


Questions écrites par Vanille, interview par Arianne et illustration par Peter Turnway.

Tous Saints et Saufs

Il existe un endroit dans ce château, dans cette salle commune, où qui que vous soyez, vous n’avez pu y échapper. Un endroit connu de tout graoux qui se respecte et qui aura fait fuir bien de courageux. Vous ne voyez pas de quoi je veux vous parler ? Laissez-moi vous donner quelques indices. On y trouve de tout. Des fanas de Tennis aux adorateurs de vaches en passant par des éternels optimistes sans oublier des dés. Laissez-moi vous emmener dans le topic à Flood…

 

Tout d’abord parlons de ces grandes discussions sur le Tennis, sorte de sport moldu où deux personnes jouent à s’envoyer la baballe par-dessus un filet à l’aide de sortes de battes de Quidditch plates. Certains défendent que Quedal est le dieu de la Terre mais d’autres sortent les griffes et quedal, puisque c’est Fait des raies le meilleur. D’autres encore affirment qu’il est impensable de rester cinq heures d’affilée devant un truc plat à regarder des personnes bizarrement proportionnés pousser des cris encore plus étrange à chaque fois qu’ils tapent dans la balle.

Nous pouvons accorder qu’il est normal de débattre sur un sport et d’en être fan même si le commun des mortels ne peut comprendre notre passion. D’accord. Mais nous ne consentons pas que vous veniez sous l’effet de poudre de mandragore. Car là, de nouveau on peut trouver de tout. Il y a le cas classique de maître du monde où les « Vous, pitoyables insectes rampants ! Fuyez pendant qu'il en est encore temps... » fusent mais rassurez-vous, ce n‘est pas tous les jours qu’ « il vous arrachera à la manière d'une furie et repartira aussitôt suivi de vos âmes pour seules amies. » Après nous avons les pas honnêtes envers eux même : « J’arrive pas à trouver la solution à ce rébus. ._. » Mon cher Bdragon, tu nous ne feras pas croire ça. On aussi des maso qui persistent à écrire moins de deux lignes dans leur poste. A leurs risques et périls, ils n’ont jamais vu Molly manier une batte de Quidditch, ça sera l’occasion. Nous retrouvons nos chers amis les kikoos, ils nous sourient, sourions-les, la vie est belle, les oiseaux chantent : «              »

Le Topic à Flood c’est aussi le lieu où vous pouvez mener à bien votre campagne ! Plus fréquenté qu’une soirée open-bar à la Terrasse, je peux vous assurer que vous saurez trouver des oreilles attentives et un public graounesque. N’ayez pas peur, que cela soit pour une élection de préfet, un concours de popularité ou un concours où vous allez mourir à la fin, le topic à Flood est votre ami !

Mais ce qui est à retenir de ces 50 pages de Flood qui tirent à leur fin, c’est que malgré cette inondation de propos, c’est qu’ils sont tous SAINS voyons. Sains et saufs. 

Venez, venez ! Elle est bonne ma marchandise ! Ils sont frais ces hommes !

Vous avez toujours voulus savoir qui été l’homme de vos rêves ? Eh bien aujourd’hui, je vous propose quatre hommes, tous différents, qui font partis de la maison Gryffondor. Parmi ces marchandises, vous trouverez bien votre bonheur mesdemoiselles ! Pour cela, répondez sincèrement à ce test, et observez les résultats.

 

 

Votre couleur préférée est le …

 

& Rouge

% Rouge foncé

§ Rouge sang

~ Rouge métallique

 

L’homme idéal serait…

 

§ Un hippie de Bulgarie

~ Un esquimau du Congo

& Un junkie de Roumanie

% Un indien du Bénin

 

Vous préférez un homme…

 

~ Flemmard

& Intelligeant

% Normal

§ Bosseur

 

Pour vous, le repas idéal est…

 

% Un casse-croûte dans la Salle Commune

§ Un repas copieux arrosé d’un vin rouge douteux

~ Une troisième mi-temps au stade de Quidditch

& Un dîner aux chandelles

 

Ce que vous préférez chez un homme…

 

~ Sa simplicité

& Son charme

% Son courage

§ Sa fraîcheur

 

Résultats

 

Un maximum de &

Vous recherchez le calme et la sérénité. Cet homme à tendance à être trop gentil, ne le laissez pas faire ! Vous trouverez certainement une relation saine et en bonne santé. Je veux bien sûr parler de Bdragon.

 

Information complémentaire : Désolée pour vous, cet individu est heureusement déjà réservé par une Lionne qui ne lâchera sous aucune forme de torture le morceau de sitôt.

 

Un maximum de §

 

J’espère que vous aimez cuisiner. Ce monsieur voit la vie en rouge. Vous aimez les hommes qui donnent froid dans le dos. Votre relation sera glacée et particulière, mais après tout, vous vous ressemblez ! Forcément, la personne qui vous convient n’est autre que Phillipe Von Schwarzbaum.

 

Information complémentaire : Il aime les steaks saignants !

 

Un maximum de %

 

Vous aimez les hommes attachés à ce qu’ils ont de cher. Leur courage n’a d’égal que leur amour qu’il vous portera. Soyez de Gryffondor, et il vous aimera d’autant plus. Je veux bien sûr parler de Peter Turnway.

 

Information complémentaire : Ne vous attachez pas trop vite, car il pourrait bien vous briser le cœur si votre relation ne lui convient pas.

 

Un maximum de ~

 

Simplicité, flemmardise, rime pour vous avec Quidditch. Car ce qui le passionne au fond, c’est bien ce sport pour lequel il est un représentant bien connu au sein de l’école. Malgré ces adjectifs peu valorisants, il saura vous combler à n’importe quel moment de la journée. Pour vous servir, Mike Carill.

 

Information complémentaire : A manier avec précaution.

 

En espérant que vous aillez trouvez votre bonheur, nous vous souhaitons d’agréables moments. Sinon nous vous proposons des sites tels que « Adopteunsorcier.com », « Amortantialove.fr » ou encore « Romilda.net ». Sur ce, pleins de LOVE pour vous !  

 Article rédigé par Lou Smith.

Article illustré par