Dimanche 15 novembre 2015

Editorial

http://journal-gryffondor.poudlard12.com/public/Ginny/GT_33/image_de_topic.png

 

Chers lecteurs,

 

Beaucoup de points sont à annoncer pour cette trente-troisième édition du Gryff’Time. Que de changements sont à prévoir, mais comme d’habitude, l’équipe du Gryff’Time sera là pour vous guider.

Tout d’abord, nous vous informons que je rends mon tablier de Chroniqueuse en chef. C’était une incroyable expérience, mais je pense qu’il est temps pour moi de reprendre ma place de simple rédactrice. Je ne souhaite pas faire de grand discours mais seulement vous dire merci, chers lecteurs, pour vos commentaires, votre affection pour le journal et aussi pour votre passion P12ienne. Félicitons chaleureusement Ginny Workey qui reprend le flambeau dont la flamme n’est pas prête de s’éteindre ! Elle gère déjà les chroniqueurs d’une main de maître et, j’en suis certaine, sera une excellente chroniqueuse en chef qui saura apporté son petit quelque chose en plus au journal pour le rendre parfait. Bon courage à elle et bravo !

Le recrutement d’illustrateur a repris son cours puisque nous avons reçu deux bonnes candidatures de deux jeunes filles motivées et douées dans ce noble art que nous appelons graphisme. Ces personnes seront à même d’émerveiller vos yeux pour les prochaines éditions à venir. Toutes nos plus sincères félicitations à Elizabeth Austen et Ginny Lullaby qui intègre notre équipe en tant que stagiaire pour vous rendre le GT toujours plus joli et agréable à voir.

Et parce qu’en ces temps difficiles où notre paix, notre solidarité et notre amour sont menacés, n’oublions jamais les horreurs qui sont arrivées vendredi dernier et restons toujours solidaire pour sauvegarder notre bonheur. L’équipe du Gryff’Time vous souhaite une excellente lecture, n’hésitez pas à laisser des commentaires pour donner votre avis sur les articles et leurs illustrations, pour nous dire que vous nous aimez (il n’y a aucun souci sur ce point).

 

Paix et amour, mes très chers lecteurs.
L’équipe du Gryff’Time.

Illustration de Ginny, Header d'Amy

mercredi 11 novembre 2015

Commentaires et vote

http://img15.hostingpics.net/pics/943689451.png

 

En démêlant les commentaires richement mignons et attendrissant d’amour pour le Gryff’Time, ce dernier vous offre donc cet article, en l’honneur de tous les lecteurs pour lesquels nous sommes ici à présent. Merci à vous de nous lire et de commenter nos articles, cela nous fait chaud au cœur, puisque cela permet de voir que vous appréciez ce que l’on fait pour votre plaisir. Pourvu que ça dure !
 

  • Ariane Evans, merci de ne pas colporter les rumeurs selon laquelle les Gryffondor serait trop prétentieux, nous avons du mal à le croire en lisant cela « Je suis vraiment une lionne au top », on veut bien le croire surtout quand tu avoues indirectement vouer un culte à l’Équipe de Maison.
     
  • Molly est partout, même dans le cerveau d’une de nos pauvres lectrices, nulle autre que Sasha Delalune. Elle avouera facilement « Je suis si sadique que ça où Molly a pris possession de mon cerveau pendant ce questionnaire ? », ce à quoi le Gryff’Time lui répond de ne pas s’inquiéter. Le mollisme se soigne avec beaucoup de câlin et d’amour.
     
  • Quand on parle de folie, n’oublions pas la schizophrénie, frappant au hasard notre bien malheureuse maison. L’une des premières victimes n’est autre qu’Ariane Evans qui, en parlant d’elle-même, explique « On peut dire que j'ai un peu toutes les caractéristiques », des quadruples personnalités se cacheraient derrière Ariane, il faudra faire très attention.
     
  • Parfois, les commentaires dispensent également des conseils de grand-mère. Mamie Evans nous donne alors une astuce infaillible pour le mal de gorge lors d’un rhume : « Presse un citron dans une tasse, rajoute de l'eau bouillante, mets une larme de miel et bois le tout. C'est super efficace ! ».
     
  • Je crois qu’Ariane veut se faire une ennemie en la personne de Molly Moseley. Je ne suis pas sûre que notre DDM apprécie très fortement de se faire traiter de la sorte : « Notre DDM est un troll ! ». Je me demande comment elle a pu oser dire cela et être encore vivante à l’heure où j’écris cet article. Si j’étais toi, miss Evans, je ferais très attention.


Toutes mes excuses à Ariane, qui est un peu (trop) cité dans ce texte, mais c’est parce qu’elle est l’une des seules à commenter bien chaque édition (et avec des commentaires parfois drôle). Continuez comme cela et n’oubliez pas que c’est grâce à vous que nous pouvons publier le Gryff’Time. Puisque vous avez un rôle important quant à sa publication, c’est à vous de jouer en choisissant parmi ces trois titres celui que vous aimeriez voir publié lors de la prochaine édition. Vous avez jusqu’au 1er décembre 2015, histoire que l’on puisse écrire l’article rapidement. Vous avez donc le choix entre « Au coin du feu », « Sans thé à faire, santé de fer », « Cas d’os à Gryffondor ». Votez en nombre et on se retrouve donc très bientôt.
 

Article écrit par Ginny et illustré par Amy.

L'effet boule de neige


Je n'ai pas pour habitude d'étaler ma vie dans mes articles, mais aujourd'hui, je vais faire une exception. J'ai envie de vous parler de quelque chose que je n'ai jamais réellement compris et qui même quelques fois m'effraie. En cette fin d'automne, je vais discuter avec vous de l'effet boule de neige. Et par effet boule de neige j'entends boule de neige au sens propre. Le petit tas de neige compact qu'on fait entre nos mains gelées avant de le balancer sans aucun scrupule sur nos congénères. Quand on y pense, se glacer les mains pour lancer une boule de neige dans la face d'une personne qui n'a souvent rien demandé, c'est quand même quelque chose d'étrange. Finalement, on se fait froid et on fait mal. Pourquoi tant de violence ? Et cette pratique est rependue absolument partout sur cette petite planète et autant chez nous que chez nos chers amis moldu. Et ça ne choque personne ! C'est ça le pire ! Je me demande du coup : est ce un comportement instinctif ? Ou bien une espèce de tradition perpétuée de générations en générations ? A vous de me le dire.


Il y a une autre question: Qui a lancé la première boule de neige ? Et pourquoi ? Parce que pour ce qui est de la deuxième, ça semble logique, quand quelqu'un reçoit une boule de neige, il en relance une : légitime défense, instinct de survie, vengeance... appelez ça comme vous voulez. Les réponses à cette question peuvent être multiples : on t'a volé ton chocogrenouille et tu veux te venger ; on t'a fait boire un filtre d'amour, tu es tombé amoureux d'un veracasse, tu veux te venger ; elle t'a volé le petit Serdeigle trop mignon que tu tentais d'approcher depuis des mois, tu veux te venger ;... Bref, en fait, je ne vois que des histoires de vengeance. Et d'ailleurs, ne dit on pas que la vengeance est un plat qui se mange froid ? (Boule de neige, froid... vous saisissez ?)


Mais pour que toutes ces histoires de vengeances glacées prennent vie, faut-il encore qu'il neige. Il faudra donc encore être un peu patient, mais mieux vaut se préparer dès maintenant. En effet, durant les jours de grand froid, les batailles de boule de neige dans le parc partent souvent en cacahuète et on peut vite se faire embarquer par "l'effet boule de neige" alors même qu'on a rien demandé. Je m'explique: alors que je traversais la grande cour pour me rendre de la tour de Gryffondor aux cachots, je me suis prise une "boule perdue". Cette boule de neige qui ne m'était pas destinée s'est explosée sur le bout de mon nez. Alors là, instinct de survie, vengeance, patati patata... je m'agenouille, forme une grosse boule de neige, la lance, ma cible la voit attend, se baisse et... BIM entre les deux yeux d'un Poufsouffle qui n'avait rien demandé. Alors c'est à son tour de se baisser pour attraper de la neige... C'est un cercle vicieux ! On peut alors parler d'effet boule de neige dans les deux sens du terme. Tout est lié ! C'est la magie de Noël... Stop, on part trop loin. 
Alors, je vous fais plein de gros bisous et vous dis à bientôt dans une bataille de boule de neige. Parce que finalement, que ce soit une vieille tradition, instinctif ou je ne sais quoi d'autre... ça reste jouissif de balancer de la neige dans la figure de quelqu'un qu'on n'aime pas. Voila voila.
 

Article de Gloria F. et illustration d'Amy Pont.

Les petits conseils de Tata Graou


 

Le froid s'installe doucement, mais sûrement en ce mois de novembre. De quoi attraper un bon gros rhume ! Sauf si vous suivez attentivement les dix conseils qui suivent...

 

Conseil n°1 : Tes oreilles d'un bonnet tu couvriras.
Si il y a bien un reflexe à avoir quand les températures commencent à chuter sérieusement, c'est bien de se couvrir ! Et rien de mieux qu'un joli bonnet aux couleurs de Gryffondor pour préserver votre précieuse petite tête du vent et de la froidure. Vous aurez besoin d'elle pour être au top et remporter la coupe !

Conseil n°2 : De la salle commune jamais tu ne sortiras.
Le mieux pour se protéger du froid, c'est encore de ne pas s'y exposer ! Un feu de cheminée vous attends 24h/7j dans notre nid douillé, pourquoi s'entêter à vouloir en sortir ?

Conseil n°3 : Du lait chaud aux chocogrenouilles tu boiras.
Parce que c'est tout simplement la meilleure boisson du monde et parce que ça vous réchauffe de l’intérieur !

Conseil n°4 : Du sport tu feras.
En plus de vous empêcher de vous refroidir, ça vous fait garder la forme. Et grâce à ce conseil, cette année les fêtes de Noël ne vous feront pas perdre votre taille de guêpe.

Conseil n°5 : Un bain chaud tu prendras.
Parce que le sport ça fait transpirer et que faut bien se laver. Mais aussi parce que l'eau brûlante sur sa peau en fin de journée en plein hiver, c'est quand même le pied.

Conseil n°6 : Des câlins tu feras.
Vous allez vraiment nous prendre pour des bisounours à vous conseiller de faire des câlins tous les mois, en attendant, ça a plein d'effets positif, dont celui de tenir chaud. Et oui, je vous rappelle qu'un corps humain est à 37°C, une vraie bouillotte vivante ! Tout de même, éviter les Serpentards : qui dit serpents dit sang froid !

Conseil n°7 : Loin des malades tu resteras.
Un nez rouge ? Des éternuements à répétitions ? Des reniflements peu distingués ? Fuyez ! Cette personne est vraisemblablement déjà contaminée et donc contagieuse ! Un rhume ça se transmet tellement facilement ! Et pour le coup, même si cette personne semble fiévreuse donc bouillante, n'appliquez pas le conseil n°6, vous risqueriez de le regretter...

Conseil n°8 : Tes chaussettes tu cacheras.
Seuls les plus vieux d'entre nous se rappellent du penchant pour les chaussettes de notre cher Bdragon. Même si ce vieux dragon a maintenant beaucoup à faire dans le château, il est probable qu'il repasse de temps à autres dans la salle commune nous voler nos chaussettes. Prudence donc ! Car sans chaussettes, l'hiver peut s'annoncer rude !

Conseil n°9 : Tes cours de vol tu sécheras.
Sur les balais, nous sommes directement exposés au vent et à la froidure. Une heure de cours de vol et c'est la maladie assurée ! Non, en fait, allez y... Il ne faudrait pas abandonner notre cher Faris. Et puis, je vous rappelle que nous avons une coupe à gagner et que le sablier ne se remplit pas tout seul ! Donc apprenez à voler et rendez des supers devoirs... même si c'est au péril de votre vie !

Conseil n°10 : Jamais sans mouchoirs tu ne te promèneras.
Parce que si malgré tous ces conseils vous finissez quand même par tomber malade et qu'en plus vous n'avez pas de mouchoirs, alors vous allez vraiment passer un novembre moyennement paisible.


 

Article de Gloria F. illustration d'Amy Pont.

Miroir, mon beau miroir

http://img15.hostingpics.net/pics/730546991.png

 

Il y a un mois, j'ai vécu la plus graaande peur du siècle ! Une peur tellement terrifiante que j'en fais encore des cauchemars le soir, en m'endormant... Une peur si horrible que j'en ai des frissons rien que d'y penser... Vous voulez savoir ce qui m'est arrivée hein, avouez ? J'ai perdu mes cadeaux de noël ! Bon d'accord, c'était une blague, ça c'était un autre épisode. Bref, ouvrez grands vos oreilles, je vais vous conter mon histoire :

Cela s'est passé le soir. Je me promenais à vélo, autour de mon village par un temps gris et nuageux, enfin, plus exactement à coté de la forêt aux grands arbres. Je me promenais donc lorsque soudain... *roulement de tambour* l'orage a éclaté ! L'averse a commencé. J'ai pédalé plus fort encore pour me dépêcher de rentrer chez moi. Et puis soudain, j'ai vu une grande maison. Non,un manoir plutôt. Un immense manoir qui avait l'air abandonné. J'ai avancé vers cette bâtisse, avec l'idée de m'y abriter. J'y suis donc rentrée.

L'intérieur était sinistre. Les murs étaient d'un noir d'encre. Il y avait des chandeliers un peu partout. Je n'ai pas voulu rester dans l'entrée car il faisait froid, alors je suis montée à l'étage. Un immense escalier en vieux bois y mené. J'ai ouvert une porte au hasard et je suis rentrée à l'intérieur. La pièce était plongée dans une obscurité presque totale. J'ai réussi néanmoins à distinguer un petit lit dans le coin, une armoire contre le mur ainsi qu'un grand miroir face à la fenêtre fermée. Cet endroit était terrifiant. Je n'ai su pourquoi, j'ai avancé vers le miroir et je me suis mise face à lui, comme ça, naturellement comme si quelque chose m'appelait à lui.

Soudain, mon cœur s'est glacé. J'ai été pétrifiée d'effroi. Cette terrifiante peur a commencé à m'envahir. Deux grands yeux jaunes me fixaient dans le miroir. Des tremblements agitèrent mon corps pareil à une sorte de transe. Vous voulez savoir ce qu'il m'est arrivé après, pas vrai ? Et bien... Je me suis relevée et j'ai dévalé les escaliers m'enfuyant de cette maison en courant... Vous avez cru quoi ? J'ai pris mon vélo et j'ai pédalé de toutes mes forces jusqu'à chez moi, malgré l'averse qui n'avait pas l'air de vouloir s'arrêter.

Il m'arrive encore parfois de regarder un miroir avec la peur de voir apparaître ces yeux. La peur d'éprouver encore une fois cette épouvantable frayeur, pareille à l'impression atroce de bientôt finir ses jours. Et toujours ces questions... Qu'était-ce ? L'avais-je imaginé ? Était-ce un animal ? Ou alors un être surnaturel... ?

 

Article de Carlie Massen, illustré par Amy Pont.

mardi 10 novembre 2015

Crimes en pagaille

Halloween a révélé bien des facettes de la personnalité des Gryffondor. Pour le meilleur et pour le pire. En effet, nous avons compris cette année que le sadisme de Molly n'était que la représentation de la folie meurtrière et de la cruauté de toute sa maison. Alors que certains d'entre vous se sont découverts une passion pour la dissection en découpant Dracula, un rat ou encore Freddy Krieger dans le J'ai attendu un Boursoufflet pour avoir la classe (ou JAUBPALC pour les intimes), d'autres se sont posés la question sur le moyen le plus efficace de faire souffrir quelqu'un (physiquement bien sûr) dans l'Imperium ou Veritaserum. D'autres encore se sont laissés tenter par les crimes en pagaille et, croyez moi, ça valait le coup d’œil !

Amy Pont, d'après nos sources et son témoignage, se retrouvait seule pour le soir d'Halloween et n'attendait personne. Or le premier objet qu'elle trouva pour se défendre est un verre. Notre capitaine aurait-elle volé quelques bouteilles dans la réserve que Carline cache à la #Terrasse pour faire passer cette soirée terrifiante un peu plus vite ? Sans oublier que la jeune Gryffondor a déclaré : "Heureusement, une bouteille en plastique se trouvait là ! Nous étions sauvés !". Histoire à suivre.

Nous avons également appris que, pour Mily, c'était tout à fait normal de trouver un bébé vautour dans son salon. Elle a également l'habitude de marcher d'un "pas beau" et de faire face à Dracula avec pour seul moyen de défense un crayon. Ça, mes chers camarades, c'est ce que j'appelle du courage ! Nous la féliciterons d'ailleurs d'avoir combattu ce vampire avec cette arme... si elle s'en sort vivante.

En parlant d'arme du crime insolite, Sirius Blanc a trouvé son bonheur en tombant sur un trombone pour combattre un monstrueux hamster. Il nous a d'ailleurs confié que, s'il accomplissait tous ces exploits, c'était grâce à son "auriculaire gauche" qui lui donnait une super-ouïe puisqu'il y résonne des bruits. Il a également précisé que, depuis qu'il a combattu Bob Razowski avec un pinceau en compagnie de Gary Oldman dans une ruelle sombre, il a beaucoup travaillé son charime en travaillant sa démarche. Il est maintenant capable de courir magiquement et de marcher d'un pas ancien. Infos ou intox ? Seul Merlin peut le savoir.

Sasha Delalune dit non à la violence et au crime. On l'aurait aperçue en pleine séance coiffure dans la forêt avec Shrek et Annasophia Robb à la tombée de la nuit. Alors suivez son exemple : faites des couettes à Shrek, pas la guerre.

N'oublions pas non plus Lay Potter qui se protège de tous les dangers à l'aide de sa couette magique,Kim Baker dont le roman Les histoires sans queues ni têtes gagne à être connu, Kyle Gallerion qui assume parfaitement ses rougeurs en avouant être rubiconde, et tant d'autres.
 

Article de Gwendoline Forbes et illustration d'Amy Pont.

Quand le château devient blanc

Poudlard n'a jamais été et ne sera jamais un lieu paisible et tranquille dans lequel les rumeurs et les faits surprenants sont aussi rares qu'un troll des montagnes adultes dansant le lac des cygnes en compagnie de Severus Rogue. C'est pourquoi, lorsque Noël approche et que la température baisse dangereusement, rien ne se passe comme prévu et un lot de bouleversements vient pimenter la vie quotidienne des Gryffondor. En effet, le changement de saison apporte de la joie pour certains et des galères pour d'autres. Que vous soyez professeur ou élève tenez vous prêt parce que : Winter is coming. Oh mais j'oubliais : les pauvres premières années ne doivent pas voir où je veux en venir. Laissez moi développer :
 

  • Quand le château devient blanc, l'infirmerie devient très populaire ! Elle, qui d'habitude est le plus souvent peuplée par des joueurs de Quidditch un peu trop téméraire, se voit accueillir de nouveaux membres. Nous ne pouvons que vous conseiller de ne pas courir dans le parc après cet ignoble Serdaigle qui a osé sous-entendre que les Gryffondor n'étaient plus à la hauteur de leur renommé. Déjà 3 lions ont succombé à la tentation et n'ont pas vu cette maudite plaque de verglas. L’infirmière ne semblait d'ailleurs pas très ravie de l'apprendre. Et n'oubliez pas : vous êtes peut-être capable de combattre dix Serpentard et de les vaincre avec aisance mais le rhume, la grippe et autres maladies ne vont pas vous épargner pour autant. Alors fermez les yeux, pensez à la victoire de Gryffondor et avalez votre potion sans grimacer.
     
  • Quand le château devient blanc, vos camarades deviennent somnolents. D'après une étude scientifico-magique, 36% des lions retournent hiberner. Tels des nounours polaires, certaines Gryffondor ont besoin de temps pour récupérer à cause de la longue année qui a précédé. Un coin de la salle commune risque d'ailleurs d'être aménagé dans ce but : les Graoux pourront donc se rouler en boule tranquillement au coin du feu et faire de beaux rêves pour les mois à venir. Ainsi il n'est pas rare de voir ses amis disparaître le temps d'une saison ou deux. Aurait-on percé le mystère des disparitions d'Halloween ? L'hibernation a-t-elle déjà commencé ? Si c'est le cas prenez garde : d'après nos sources, Molly aurait profité de cette occasion l'année dernière pour éliminer discrètement les élèves peu travailleurs ne rapportant pas assez de points pour la Coupe des Quatre Maisons.
     
  • Quand le château devient blanc, votre porte-monnaie devient vide. Evidemment : qui dit hiver dit neige, qui dit neige dit sapin, qui dit sapin dit Noël, qui dit Noël dit cadeaux, qui dit cadeaux dit au revoir à ses économies. L'arrivée de l'hiver, c'est aussi savoir faire des sacrifices et être responsable en se délaissant de ses derniers gallions pour faire plaisir à ses amis et à sa famille. Sans oublier que votre compte en banque va se vider rapidement avant même les fêtes de fin d'année : chaque petit chocolat chaud, café ou autre collation que vous prenez aux Trois-Balais pour vous "tenir chaud" vous ruine un peu plus chaque jour. Et ça, Proventus le sait et en profite puisqu'il fait monter les prix ! Un conseil chers Gryffondor : prenez votre propre thermos et trouvez rapidement une excuse pour vos cadeaux de Noël.


Voyez-vous désormais de quoi je parle ? Bon courage mes camarades ! L'hiver sera rude ! N'hésitez pas à me dire dans les commentaires ce que cette saison chamboule dans votre vie du quotidien ! 
 

Article de Gwen' et illustration d'Amy

Lundi 9 novembre 2015

Top des avatars d'Halloween

http://journal-gryffondor.poudlard12.com/public/Ginny/GT_33/top_des_avatars_d_halloween.png

Alors que l’édition précédente a essayé de mettre au jour les avatars portés avant Halloween, certains pouvant refléter ce qu’on attend d’Halloween. Si vous avez manqué l’article, n’hésitez donc pas à le parcourir et à le trouver sous le doux nom de « à la recherche du déguisement parfait ». Cet article sera identique au précédent, mis à part qu’il sera constitué d’un top des meilleurs avatars d’Halloween, qui le sont effectivement.

Catégorie « dessin animé »


Alors que la plupart des gens du château revête un costume on ne peut plus effrayant, Amy Pont et Lay Potter ont décidé de se vêtir d’un costume sorti tout droit de l’univers magique de Disney, bien que leurs images ont été modifié pour répondre aux besoins de la Tour de Gryffondor en cette soirée d’Halloween. Il est vrai que Mérida et Belle n’ont jamais été plus effrayante, sanguinaire. Le regard déterminé de la première et le regard blanc, laiteux, perdu de la seconde ne nous donne aucunement l’envie de croiser leur route.



Catégorie « sorcière »


Quoi de mieux à Poudlard pour Halloween que de se déguiser en sorcière, caractéristique par le chat noir que les deux jeunes filles arborent sur leur avatar. Kim Baker, en plus de ce chat noir, a décidé d’ajouter à l’inquiétude régnant d’ores-et-déjà sur son dessin en y incrustant une tête de mort passablement inquiétante, tandis que Mily a décidé d’augmenter le contraste yeux / peau pour donner à la jeune fille des allures menaçantes.



Catégorie « morts-vivants »


Alors qu’Elsa Fowl arbore une Emma Watson digne d’un grand film d’horreur, Fanny La Sorcière a opté pour adopter une figure phare du XXème siècle, nul autre que Michael Jackson dans son tout aussi mythique « Thrillers ». Caractéristique par un ton cadavérique tirant sur le vert pour notre seconde jeune fille, Elsa se démarque par un trou béant à la place d’un œil et un visage ensanglanté purement effrayant.



Catégorie « horreur »


Dans la catégorie « horreur », j’offre ce prix à Iris Adams et Ewena McGorban qui ont su choisir avec brio des avatars tout juste assez horrible pour nous donner envie de nous faire faire pipi dans notre culotte, d’avoir des sueurs froides et tout le vocabulaire de la terreur pure. Il dégage une grande frousse de ces deux images, tellement forte que cela ne donne pas envie de les regarder très (trop) longtemps.



Catégorie « mignon »


Pour finir par une catégorie plus joyeuse, je vous montrerais également deux trouvailles, l’une portée par Léa Cowell et l’autre porté par Vanille-Rose, tous deux forts mignons et attendrissants. Le petit animal arboré par notre canard préféré est fort adorable alors que le sourire de la reine des vampires nous donnerait envie de l’embrasser. Quoi qu’il en soit, les deux jeunes filles donnent fort envie de leur dispenser des embrassades et des câlinages.



Dans quelle catégorie entriez-vous ?
 
Article écrit et illustré par Ginny Workey.

samedi 7 novembre 2015

Les coups de coeur de la rédaction

http://img15.hostingpics.net/pics/604257701.png

C’est un « coup de cœur » étrange que le Gryff’Time a décidé de vous présenter aujourd’hui. Notre noble maison, Gryffondor, est représentée par le plus noble des félins : le lion. Qui dit félins dit également tous les animaux peuplant cette catégorie et dont le plus connu est peut-être nul autre que le chat. Le pouvoir de ce dernier est incontestable, fort et terriblement ancrée dans l’histoire de notre civilisation. On peut le voir notamment lors des proverbes, dont nombre d’entre se porte sur le petit félin, que l’on aime tant, cela va de soi.

 

  • « A bon chat, bon rat »

Démontrons notre générosité ou à moindre envergure, notre loyauté à défaut de trouver un mot juste, un Gryffondor cherchera toujours à être le plus juste et si attaque il y a, il ne cherchera pas à embêter les plus jeunes et les plus faibles, il cherchera toujours une « souris » capable de le distraire suffisamment. Cela n’empêchera point sa force, par rapport à la minuscule souris.
 

  • « Quand le chat n’est pas là, les souris dansent. »

Si les souris étaient les membres de Gryffondor et le chat Molly Moseley (on notera la similitude entre le sadisme du chat et de notre Directrice de Maison), ce proverbe prend alors tout son sens, les Gryffondor en profite parfois âprement des sorties de Molly de la Salle Commune pour essayer de semer la zizanie. Horreur pour eux, le retour de Molly se fait toujours rapide, ne laissant aucun répit.
 

  • « Il ne faut pas réveiller le chat qui dort. »

Si le chat est notre Directeur, Bdragon, cette fois-ci, il serait tout aussi bête de tenter de le réveiller lorsqu’il dort – s’il dort, toutefois. Le peu de temps qu’il peut avoir qu’il consacre au sommeil est bon à prendre et si un Gryffondor ose le lui enlever, nul doute que jeune lionceau sera brûlé, par le souffle ensommeillé du Maître Chaussette.
 

  • « Ne faites pas confiance au chat quand il y a du poisson au menu. »

Un Sinistros a eu lieu à la #Terrasse, illustrant alors parfaitement ce proverbe. Les Gryffondor, inscrit à cette animation, ont dû essayé de faire preuve d’ingéniosité et d’intelligence pour déjouer les pièces que d’autres petits chats ont pu tendre à leur encontre et malgré les paroles parfois mielleuses de leur congénères. Ce qui est certain, c’est que la tour de Gryffondor n’est peut-être pas aussi sûre que nous l’espérions…
 

  • « Avoir un chat dans la gorge. »

C’est ce qui se dirait de notre professeur de Divination qui, après avoir bu trop de thé à la menthe pour lire dans les feuilles l’avenir, serait devenu enroué et aurait des difficultés à parler. La rumeur circule que les prochains cours de Divination seront peut-être annulé, n’oubliez pas de regarder les prochains affichages, deux heures de libre sont toujours d’excellentes nouvelles.
 

  • « It’s raining cats and dogs. »

Littéralement, cela veut dire qu’il pleut des chats et des chiens, expression en Angleterre, montrant alors la suprématie des chats encore une fois, puisqu’il y en a beaucoup (nous avons régné, nous régnons et nous régnerons, chers amis !).

Les proverbes ne manquent pas sur les chats, mais l’espace me manque pour décrire avec encore plus d’entrain toutes les petites ressemblances entre les proverbes et notre vie à Gryffondor. Avez-vous eu un coup de cœur pour un proverbe, qui décrirait bien une situation semblable à Gryffondor ? N’hésitez pas à laisser un commentaire.
 

Article écrit par Ginny et illustré par Amy.

mercredi 4 novembre 2015

Gryffondor du Mois : Isabelle Rosily

Bien que sa nomination remonte maintenant à quelques mois, le Gryff’Time a élu Isabelle Rosily Gryffondor du Mois. Une vague de retour d’ancien a déferlé au château, miss Rosily faisant partie de cette vague, pour le plus grand plaisir de tout le monde, mais surtout des Gryffondor.

Son parcours, extraordinaire, montre tout l’amour qu’elle portait pour sa maison. D’abord capitaine pour ensuite devenir Préfète, elle fut probablement une personne très investie, notamment pour souhaiter la bienvenue à nos chers têtes blondes, nouveau arrivé à Gryffondor, et une personne d’une grande motivation. Vint ensuite le moment où la jeune femme devint Photographe, puis Photographe en Chef avant de faire une longue pause. Mais alors, pourquoi parlons-nous d’elle ? Tout simplement parce que son retour triomphal a été marqué par l’obtention du mémorable grade de Préfète-en-Chef, allant dans la continuité pour poursuivre son but d’accueillir les nouveaux comme il se doit.

Son nom résonne encore dans la Salle Commune, et probablement ailleurs dans le château, ce fait est même certain, et nul n’ignore de qui il s’agit. Tout le monde se souviendra d’elle, à Gryffondor, comme une Préfète très investie pour sa maison et qui a toujours fait de son mieux pour intégrer tout le monde le plus possible. Toutes les personnes interrogées à son sujet ont tous prôné le plus de bien à son sujet, parce qu’il n’y avait que du bien à dire, raisons pour laquelle nous sommes fières de voir une Gryffondor au poste de Préfète-en-Chef et que nous n’avons aucun souci quant à ce qu’elle va faire pour ce poste, incarnant l’amour de sa maison et une grande activité. Elle a été pour beaucoup une des grandes personnes marquant les souvenirs de Poudlard12.

Merci à Carline, Blondie et Tyller Black pour leur impression sur cette jeune femme.
 

Article écrit et illustré par Ginny.

Avez-vous rencontré Morgana Layna ?

Aujourd’hui, le Gryff’Time rencontre une nouvelle Gryffondor qui répond au nom de Morgana Layna, jeune fille récemment arrivée dans la tour de Gryffondor et qui pourtant s’est révélé être le Meilleur Pointeur de la coupe juillet – septembre, toutes nos plus sincères félicitations. Pour récompenser cette jeune fille, nous avons décidé de lui consacrer un article afin qu’elle puisse nous parler d’elle et pour que nous en sachions davantage. Nous accueillimes la jeune fille comme il se doit, dans nos bureaux, en lui offrant du thé.

Gryff’Time : Bonjour Morgana !

Morgana : Bonjour !

Gryff’Time : Nouvelle Meilleur Pointeur du mois, qu’as-tu ressenti en recevant cette distinction ?

Morgana : Beaucoup de surprise ! Je ne m’y attendais pas du tout, d’ailleurs, je ne pensais pas faire partie des meilleurs élèves. Mais je suis fière que mon travail soit reconnu.

Gryff’Time : Tu peux l’être, avec autant de points à ton actif pour une seule personne… D’ailleurs, comment t’y es-tu prise pour en avoir autant ?

Morgana : Je me suis beaucoup concentré sur mes cours. J’ai répondu du mieux que je pouvais aux différents devoirs. Et j’ai fait beaucoup de Quiz et ça m’a rapporté pas mal de points !

Gryff’Time : Je suppose que c’est une excellente formule gagnante, un exemple à suivre pour les Gryffondor. D’autant plus que tu es arrivée à Gryffondor il y a peu, je me trompe ?

Morgana : Je suis arrivée le 29 juillet 2015, ça ne fait pas longtemps.

Gryff’Time : Tu peux être doublement fière alors puisque la coupe avait déjà commencé quand tu t’es lancée dans la bataille pour le titre du Meilleur Pointeur. En arrivant à Gryffondor, qu’as-tu ressenti ?

Morgana : J’étais super contente ! C’est ici que j’espérais aller, mais j’ai répondu aux questions le plus sincèrement possible. Si j’avais été dans une autre maison, j’aurais été un peu déçu, mais bon, tant mieux pour moi.

Gryff’Time : Nous sommes ravies que tu appartiennes à notre maison. Que penses-tu de l’ambiance générale de Gryffondor ? Te sens-tu à ta place ?

Morgana : Oui, bien sûr ! Ce qui m’a le plus étonné quand je suis arrivée, c’est le soutien qu’il y a entre les élèves. Je trouve ça génial !

Gryff’Time : Alors, c’est parfait ! Partons maintenant sur des questions plus personnelles, veux-tu ?

Morgana : Allons-y !

Gryff’Time : Très bien, le journal te remercie et Gryffondor également. En trois mots, comment te qualifierais-tu ?

Morgana : Studieuse, loyale et joyeuse.

Gryff’Time : Je veux bien le croire, quel est ton met favori ?

Morgana : La tartiflette, mais il y en a beaucoup d’autres !

Gryff’Time : Tu rejoints donc la confrérie des Gryffondor gourmands ! Tu as bien de la chance, beaucoup de Gryffondor le sont. Quel est ton film (une invention moldue) préféré ?

Morgana : Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban.

Gryff’Time : Très bien ! Tu choisirais plutôt d’étudier un hippogriffe majestueux ou un véracrasse ennuyeux ?

Morgana : Un hippogriffe majestueux.

Gryff’Time : Je m’en étais douté. Alors, nous avouerais-tu quelle forme prendrait un épouvantard s’il se trouvait devant toi ?

Morgana : Je verrais sûrement le corps inerte d’un être cher…

Gryff’Time : Partons sur des questions un peu moins triste. Tu serais plutôt fruits ou plutôt légumes ?

Morgana : Légumes.

Gryff’Time : Et Quidditch ou Grande Salle ?

Morgana : Quidditch, sans hésiter !

Gryff’Time : Alors, nous venons de découvrir une jeune fille raffinée, prête à prendre soin d’elle. Merci pour avoir répondu à ces questions, bonne soirée !

Morgana : Bonne soirée, j’espère avoir été à la hauteur.

Gryff’Time : Plus que tu ne crois !

La jeune fille se lève donc, son enthousiasme a fait beaucoup plaisir à voir. Si vous avez des questions à lui poser, si elle vous as rendu curieuse, je suis sûre qu’elle serait ravie de répondre à d’autres questions, c’est une jeune demoiselle tout à fait charmante !

Article écrit et illustré par Ginny Workey.

Dimanche 1 novembre 2015

Publicités

 

 

Publicités d'Amy Pont.