samedi 29 décembre 2012

Edito-oh-oh-oh

 

Nous avons survécu à la fin du monde et c’est la hotte remplie de nouvelles, de rumeurs et de chocolats, que l’équipe du Gryff’Time vient vous souhaiter de joyeuses fêtes. Ces vacances d’hivers sont souvent signes de paresse au coin d’un bon feu et nous espèrons que celui se trouvant dans la cheminée de notre salle commune vous réchauffe doucement. Installés dans un des nombreux fauteuils moelleux de notre tour, nous vous encourageons à prendre un moment pour découvrir les quelques pages de ce Gryff’Time spécial Noël.

 

Nous ne vous retiendrons pas plus longtemps, bonne lecture à tous !


Qui a dit que le Père Noël n'existait pas ?

http://img15.hostingpics.net/pics/518397Nmoh.png

Chers Graoux, 

En cette période de pré-Noël (oui oui, ça se dit, comme : « pré-natale », « pré-rentrée » ou encore « Pré-auLard »), malgré les yeux qui piquent et les nez qui coulent, nous allons tenter de faire de vous des personnes un peu moins sceptiques.

Parce que tout le monde sait que toi, qui lis cet article, tu as un jour douté de l'existence de notre bon vieux Père Noël. C'est pourquoi aujourd'hui dans le Gryff'Times, nous allons vous prouver que Santa Claus existe bel et bien, aussi sûr que deux et deux font trois !

Avant tout, il faut savoir que le sceptique de base trouve toujours quelque chose à redire à des explications pourtant avérées et logiques. De ce fait, nous allons procéder en nous basant sur des questions qui reviennent souvent lors de dialogues avec les personnes du genre (ou plutôt devrais-je dire « arguments lancés sauvagement par de pauvres personnes ne croyant en rien »), et nous répondrons !

Vous avez compris ?

Oui/Non ?

Bon si vous n'êtes pas capables de suivre jusque là, c'est que c'est le moment de faire une révision de vos connexions synaptiques !

Par où commençons-nous ..?

Ah oui !

(Je précise que les phrases ou mots entre parenthèses reflètent l'incapacité du sceptique à se montrer aimable – nous avons eu la chance de devoir interviewer un blasé qui ne rêve à rien et qui fait très souvent preuve de cynisme...)

Comment il pourrait distribuer tous les cadeaux en une nuit(C'est humainement impossible, pffff !)"

En effet, il faut garder à l'esprit que le Moldu peut croire à ce genre d'argument, car il ne sera jamais contré chez lui ; mais un sorcier ! Regardez autour de vous, pédouziens : des tableaux vous parlent, des chandelles flottent toutes seules... Pourquoi serait-il impossible qu'un homme à peine plus âgé que Dumbledore rappelons, était encore en très bonne forme physique à sa mort) passe dans toutes les maisons ?

N'avez-vous, de surcroît, jamais entendu parler des Retourneurs de Temps ?

Comment un homme ostensiblement obèse passerait par la cheminée ? (Réfléchis !)

N'existe-t-il pas, depuis un certain temps déjà, des sortilèges permettant d'élargir les passages ? Et qui a dit que le Père Noël était obèse, au départ. N'es-ce pas (encore) les Moldus ?

Ses rennes sont cornus alors que TOUS les mâles perdent leurs bois en hiver ! (Bim qu'est-ce t'as à répondre là?)

Vous parlez là des représentations moldues.

Sommes-nous coupables de leur inaptitude à reproduire un personnage ? Je ne pense pas. Cela dit, même si les rennes magiques du Père Noël perdaient leur ramure comme leur homologues non-magiques, quelle crédibilité cela lui enlèverait-il ?

Cet argument n'engage que ceux qui produisent ces œuvres, et non pas le sujet qui n'a aucun droit de regard là-dessus.

Les Moldus ont très longtemps pensé que les sorcières avaient toutes le nez crochu et se déplaçaient toutes en balai. Je n'ai pas l'impression que mon nez soit plus crochu que celui de n'importe quelle personne – sorcière ou pas –, et je ne me déplace pas qu'en balai.

Il s'agit de clichés et d'idées préconçues passant de génération en génération. Ces personnes ignorent la majeure partie de ce qui nous caractérise. Pour le Père Noël, c'est pareil !

Les parents achètent les choses. Je le sais, je participe à ces achats, justement ! (Naïve va !)

Le Père Noël sait peut-être que vous ne croyez pas en lui. Vos parents ont peut-être procédé à une rupture de contrat parce que le dernier cadeau que vous avez reçu était endommagé ?

Peut-être sont-ils aussi blasés que vous et que le Père Noël ne peut pas les encadrer ?

Ou alors, peut-être les industriels ont-ils choisi de remplacer les lutins afin d'améliorer le rendement. Qui sait. Vous habitez en Laponie, vous ?

Nous pourrions continuer pendant longtemps, comme cela, mais il serait plutôt dommage de soustraire au sceptique le peu d'amour propre et de dignité qu'il lui reste. Voilà donc pour le démenti des arguments les plus répandus !

Et surtout, n'hésitez pas, chers sorciers, à user vous aussi de ces réponses face aux sceptiques les plus récalcitrants !

Appel à témoins :
Envie de voir enfin défendue une théorie ou une histoire souvent critiquée ? Contactez-nous !

Article écrit par Amelia et illustré par Edward.

Les Gryffondor l'interrogent



Clique ici jeune padawan


Par Arianne et illustré par Fleur.

La Domination de Gryffondor : Yes we can !

La Domination de Gryffondor : Yes we can !

Tout le monde sait que les Gryffondor sont les meilleurs, en tout cas tous les Gryffondor le savent et les autres se voilent la face. Mais cette fois-ci je ne vais pas vous balancer cette phrase juste comme ça, non, aujourd’hui et pour le Gryff’Time j’ai mené une enquête pour vous prouver cette vérité et vous montrer l’expansion des Rouges & Or à Poudlard12. Pour cela nous allons parler des jumeaux.

Des jumeaux. Vous vous demandez pourquoi ! Et bien même si vous ne vous le demandez pas je vais vous y répondre. C’est à Gryffondor que nous retrouvons le plus de jumeaux dans toute l’enceinte du château. Mais cela n’est pas un hasard, au contraire tout est bien calculé. 

Les jumelles Berry, Ellie & Rayan, les jumelles Broadway, Rosie & Violette, les jumelles Rosily/Seviev avec Isabelle & Elissa ainsi que les jumelles Scott, Leighton & Lycia. Des filles, des jumelles, la recette pour augmenter la puissance des Gryffondor. 

Etre jumeaux, cela apporte des qualités. Déjà, on crée chez les autres un doute, mais quelle est la jumelle que j’ai vue en cours de potions aujourd’hui ? On peut très bien faire croire quelque chose à un élève et ensuite dire l’inverse en disant «  Mais voyons jamais je ne t’ai dit ça ! tu rêves mon pauvre, tu deviens fou ! ». On crée la folie chez les autres, ils se questionnent sur tout, perdent du temps, passent leur soirée à se demander si oui ou non c’était vrai. 

Maintenant, parlons amour, parlons cœur, parlons love. Faire croire qu’une des jumelles est totalement amoureuse d’un Serdaigle, pour ensuite lui briser son cœur avec l’autre jumelle « C’est faux, je ne t’aime pas je ne t’ai jamais aimé » ! Et voilà, une nouvelle fois on se sent perdu. 

Alors que les autres maisons se questionnent, pendant qu’ils cherchent leur réponse, pendant ce temps, les Gryffondor continuent à propager des doutes, à leur faire perdre espoir, à les briser mentalement. C’est ainsi, qu’ils ne feront plus aucun devoir, leur esprit trop occuper à se remettre lentement de leur peine, c’est ainsi qu’ils abandonneront le Quidditch, trop fragile psychologiquement pour enfourcher un balai. 

Petit à petit, les jumeaux se développent à Gryffondor, au fur et à mesure notre puissance sera immense, notre règne sera là ! 

Vous ne me croyez pas ? A votre avis, pourquoi Fred & George étaient à Gryffondor…notre plan est mis en place depuis de nombreuses années…

 Article écrit par Molly, illustré par Fleur. 

Molly, la DdM au nez rouge.



Molly, la DdM au nez rouge.

 

Est-ce que quelqu’un dans la salle a déjà entendu parler de Rudolph ? Non ? Personne ?

Voyons voyons. Pour commencer, le Père Noël  avait huit rennes :Furie, qui était le plus puissant, Danseur, la femelle gracieuse,  Frigant, puissant et beau (ou puissante et belle, je ne sais pas), Comète, qui est genre le super pote des enfants, Tornade, qui est le plus rapide (donc j’en déduis avec virtuosité que c’est celui devant), Tonnerre, qui est le Musclor des rennes, et Eclair, l’hermaphrodite on sait pas bien si c’est un mâle ou une femelle, mais en tout cas, il, elle, lui, bref, ça apporte la lumière (comment ? je ne sais pas).

Et ensuite vint Rudolph. Rudolph, c’est le renne (oui, lui on est sûrs, c’est un mâle) qui tire le traîneau le jour de Noël. On peut facilement le reconnaître à détail sortant de l’ordinaire : il a un nez rouge.

Ca y est, vous comprenez le lien entre le titre de l’article et son contenu. Parfait. Après de nombreuses recherches, nous avons finalement découvert que Rudolph, en-dehors de sa nuit de glamour et paillettes, ne reste pas à l’étable ou dans un box ou je ne sais où à manger du grain et des carottes et à se faire cirer les bois, les sabots croisés sur la meute de foin.  Non. En fait, Rudolph est un sorcier transformé en Animagus. Ou, plus précisément, une sorcière.

C’est là que votre brillante intelligence calcule qu’effectivement, nous parlons ici de Molly Moseley, notre Directrice de Maison. Qui peut se targuer d’avoir jamais vu notre DdM dormir le soir de Noël ? Qui peut affirmer n’avoir jamais eu un doute concernant sa petite personne ?

Le mystère est éclairci. Molly Moseley est en fait Rudolph, le renne au nez rouge.

Nous l’avons confrontée à cette affirmation à travers une interview que voici :

 

Elissa :  Première question ! 1. Reconnais-tu être Rodolf, le petit renne au nez rouge

Molly : Non je nie cette accusation. Si j'ai un nez rouge c'est à cause de l'alcool du froid (a)

 

Elissa : 2. Parlez-moi de os relations avec le Père Noël.

Molly :A vrai dire je le hais. Quand j'étais petite il ne m'envoyait jamais de cadeaux car soit disant j'étias pas sage. Je vois pas en quoi brûler des poupées et frapper son frère c'est pas être sage ?

 

Elissa : Ca fait quoi d'avoir des sabots pendant une nuit ?

(Oui, j'ignore totalement votre déni.)

Molly : Esthétiquement c'est laid. Pour être discret c'est laid. Mais comme dirait la mère de Cannelle "pour marcher dans la boue c'est pratique".

Elissa : Etes-vous une animagus répertoriée ?

Molly : Pas à ce que je sache ! J'ai déjà du mal à envoyer un Stupéfix alors si je devais me transformer en animal je suis sûre que je finirais en moucheron handicapé.

(Nous déduisons ici la possibilité d’un renne-garou).

Elissa : Et sinon, ça fait quoi de devenir un mâle ?

Molly : De Devenir ? Mais je l'ai toujours été !

Elissa : Et, vous pensez quoi de la chanson écrite à votre propos ?

Molly : Ooooh que c'est mièvre ! Pourquoi une chanson comme ça ! Ils ont pas compris que mon nez rouge c'est à cause de l'alcool ? Ils font des chansons toutes mignonnes sur moi alors que je suis un alcoolo pervers !

 

Elissa : Et pour finir, quelque chose à dire à propos d'Eclair, le renne hermaphrodite qui amène la lumière au traineau ?

Molly : Ouais c'est mon rival ! D'où lui il a la classe d'apporter de la lumière, d'où il a un prénom classe aussi ? Moi je suis Rodolphe au nez rouge. C'est vraiment pas cool.

 

Elissa : Merci beaucoup pour votre participation, Rudolph. A très bientôt pour Noël !

 

Sur ce, mes chers lecteurs, je vous laisse avec l’adorable chanson, (ici), où on évoque les ébats de notre DdM, ce qui mériterait aussi un article… Joyeuses fêtes à tous !

Les lutins de Gryffondor



Les lutins de Gryffondor.

 

Sans que vous le sachiez, cachés dans la foule, se mêlant aux humains avec facilité et discrétion, une quinzaine de petits Elfes se dissimulent, ne révélant leur vrai nature que dans l’obscurité du ciel de la nuit de Noël. Ce ne sont pas des Elfes de maison, même si certains se font passer pour des représentants de cette petite espèce, ce sont des lutins du Père Noël. Oui, du Père Noël. La semaine précédant cette fête si symbolique, nos petits lutins P12iens se réunissent et prennent un Portoloin vers la Laponie (parce que oui, soyons clairs, le Père Noël habitent en Laponie, c’est reculé, il y ait tranquille pépère et les rennes peuvent se dégourdir les papattes à qui mieux-mieux).

Voici la liste, non exhaustive, des lutins démasqués parmi les Gryffondors (il y a très peu de chances que les lutins viennent d’une autre maison, mais cela reste possible) :

 

Molly Moseley, le lutin tyran

 


 

De toute évidence, notre DdM est l’elfe tyran. Si vous travailliez pour elle, comme moi, vous en seriez surs aussi. De plus, sa petite taille la condamne presqu’automatiquement. Son rôle, à l’usine du Père Noël ? Hurler sur tout le monde pour que les cadeaux soient parfaits. Quitte à faire repeindre entièrement une montagne de jouets bleus en rouge (oui, c’est une référence au dessin-animé des Cinq Légendes que je vous conseille grandement).

 

Bdragon, le lutin du pouvoir


 

Certes, il est grand. Mais ce n’est qu’une vaste mascarade. J’ai de sources sures l’intime conviction que Bdragon est celui qui décide de tout, sur tout, ne cédant sa place qu’au Père Noël lui-même.

 

Peter Turnway, l’elfe esclave

 


 

S’il est préfet, Pitchou reste un garçon de relative petite taille. Il tente de se fondre dans la masse mais n’y arrive pas. Son rôle ? Se faire hurler dessus par Molly afin que celle-ci se détende, particulièrement à quatre heures de la distribution des cadeaux quand la moitié ne sont pas rangés dans le traîneau. C’est aussi lui qui apporte le jus de citrouille, va servir le grain aux rennes et transporte les carottes de Rudolph partout où notre renne au nez rouge va (cf Molly, le DdM au nez rouge). (Vous remarquez qu’il essaie de ce convaincre qu’il n’est pas un esclave avec son avatar, mais ma perspicacité ne se laisse pas avoir).

 

 

 

 

Manouska, le lutin bibliothécaire

 


 

Encore une petite jeune fille, qui tente de se faire passer pour une Elfe de maison. Mais non, tout cela est faux !  En effet, derrière les boucles brunes se cachent le petit lutin qui va dans toutes les bibliothèques du monde et trouvent les livres qui sont de vrais trésors ! C’est aussi le lutin qui vient lire une histoire aux enfants quand ils ont des cauchemars, tout doucement dans le noir.

 

Carline, le lutin des Trois-Balais

 


 

Elle est rousse, mais on la pardonne. Ce petit elfe, qui utilise la même méthode de dissimulation que son amie Manouska nourrit les lutins, leur servant des boissons alors qu’ils s’activent tous à rendre heureux les enfants. C’est aussi celle qui cachent des sucres d’orge et des chocolats dans les chaussettes. (Et c'est quoi cet immense avatar ? Mais il est joli !)

 

Vanille, le lutin artiste

 


 

Vous savez, vos jolis cadeaux avec le beau papier tout autour, les belles étiquettes avec vos noms colorés dessus ? Tout cela est l’œuvre du petit lutin Vanille. Elle n’est pas bien haute, mais sait utiliser les pinceaux, les feutres, l’ordinateur, le fusain, les crayons de couleur, la pâte à modeler et bien plus encore. En un claquement de doigts, elle colore vos cadeaux et les rend encore plus beaux. Elle a aussi pour travail de gérer l’installation des sapins dans l’usine du père Noël et de décorer les boules de Noël et autres décorations, ainsi que d’embellir les lettres du Père Noël répondant aux listes des petits enfants. (De toute évidence, elle ne tient pas trop  à son identité secrète, vu l’étalement qu’elle en fait via son avatar).

 

Lou, le lutin sportif

 


 

Elle est pleine de muscles mais derrière tout ce dynamisme se cache un petit elfe qui a pour rôle de tester les jouets à but sportif, ainsi que d’entraîner physiquement tous les autres lutins afin qu’ils soient en forme toute l’année, soient efficaces au travail et bien sûr, qu’ils puissent faire en sorte que tous les cadeaux arrivent à bon port, même en cas de cheminés condamnées ou de pas de cheminée du tout. Elle les fait ainsi courir, sauter, rouler, nager, grimper deux heures par jour sept jours sur sept, dans la discrétion du petit matin. C’est aussi Lou qui entraîne les rennes, cavalière émérite veillant à ce qu’ils soient assez rapides pour parcourir la Terre entière en une poignée d’heures sombres. (Vous voyez le regard Isabelle Furhman/Esther/Clove – au passage, j’adore cette actrice ? C’est celui qu’elle lance à toute la petite équipée à quatre heures du matin quand ils veulent pas faire leur pompe. Ouais, ouais, ouais).

 

Arianne, le lutin de la gentillesse


 

Cette petite chose bondissante écrit les décrets, ainsi que la Gazette des lutins pour les tenir au courant de l’évolution de la préparation des cadeaux. Elle écrit les courriers qui préparent à la période de Noël, ainsi que les catalogues de jouets, coopère avec Vanille pour recouvrir les étiquettes des cadeaux de sa belle écriture, et a toujours un joli sourire pour le lutin fatigué d’entendre un poupon pleurer ou d’habiller Barbie. (Même remarque que pour Vanille).

 

Emy, le lutin de la rigueur et du travail

 


 

Elle tape sur les doigts si ça ne vas pas assez vite, elle coordonne les efforts de tout le monde et est définitivement la plus efficace. C’est Emy, le petit lutin très sérieux qui force les lutins à se dépêcher pour que tout soit prêt à temps. Rien n’échappe à son regard et tout doit toujours être parfait. Surtout Noël !

 

Isabelle, le lutin de la tendresse


 

Elle est là, elle sourit, elle fait semblant qu’elle n’est pas niaise, mais au fond c’est de la guimauve ! Ex-Préfète, chérie d’un autre lutin elle est une bonne oreille pour les autres lutins et est toujours là pour calmer le Père Noël quand il tempête et pour aller écouter les enfants pour savoir quels cadeaux ils veulent.

 

Léquipedeslutinsfarceurs

 

Ils sont toujours là, ils traînent dans la salle commune, jouent continuellement, boivent verre après verre aux Trois-Balais… Thommy, Mike, Meow (Miss Amelia Newtrix), Ellie et sa sœur Rayan, Lipton sont des lutins joyeux et tapageurs. Ils se font passer pour de simples élèves mais décrochent un sourire à tous ceux qui font l’effort de venir les voir, répandent joie et amusement dans leur sillon et sont toujours là, quelque part. Ils amusent les enfants, dispensent la joie de Noël et encouragent les lutins, travaillant dans la joie et la bonne humeur !

 

Bonnes fêtes à tous, et un grand merci à tous nos lutins !

 

Le lutin 007 des câlins.

Article illustré par Fleur.

Boules, guirlandes, sapins et blagues pourries... Noël arrive les amis !

Eh oui, en effet ! Nous fêtions Halloween hier, et demain, c'est le tour de Noël.
Qui veut des astuces pour faire plaisir à ses amis ?

(La foule en délire crie, je me vois dans l'obligation de continuer.)


Qu'à cela ne tienne ! Voici ce à quoi nous avons pensé pour vous :

  • Pour les narcissiques : pourquoi pas ce fameux cadre rempli de photos vous représentant avec vos amis ? Ne niez pas ! Nous savons très bien que vous offrez ce genre de truc parce que vous avez envie d'étaler votre face jusque chez vos potes.
  • Pour les casseroles : glissez sous le sapin un papier avec marqué « bon pour que j'arrête de chanter sous la douche pendant un mois ». Vous pourriez être surpris de la joie que cela procurera à vos proches.
  • Pour les crédules : n'achetez rien. Selon vous, nous serons morts le 25.
  • Pour les gens bêtes : faites semblant d'avoir oublié que c'est Noël. Vous pouvez bien tirer avantage de votre manque de neurone de temps en temps après tout ! Quelle vie misérable vous auriez, sinon.
  • Pour les solitaires : euh... offrez-vous des amis ? Ou mieux : achetez une tortue et faites d'elle votre meilleure copine. Elle vous écoutera, et puis... c'est fidèle, une tortue.
  • Pour les lèche-bottes (ascendant requins) : donnez envie à votre grand-mère de vous mettre sur son testament en lui offrant une compilation des tubes de sa jeunesse. Dites-lui en plus que : « c'est quand même mieux que la soupe qu'on entend à la radio aujourd'hui » et faites-lui un petit sourire d'ange. Elle sera conquise, vous serez bientôt riche.
  • Pour les radins (ou fauchés) en couple : offrez-vous, vous ! Sautez dans une chaussette géante et enrubannez-vous. L'avantage est que vous pourrez renouveler l'opération et qu'elle sera toujours couronnée de succès tant que dureront les sentiments amoureux de votre compagnon !

Ne sont-elles pas merveilleuses, nos suggestions de cadeaux ? 

…Si ! Bien sûr que si !

Allez hop tous à Pré-au-Lard ! Vous n'avez plus d'excuses pour ne rien acheter maintenant – minus celle de l'Apocalypse, s'entend.

Révélation sur les lutins du Père Noël

http://img15.hostingpics.net/pics/590460Rvlation.png

Lorsque vous recevez vos cadeaux, le 24 ou le 25 décembre de chaque année, vous avez la plupart du temps tout ce que vous désiriez. Les parents ont bien transmis le message au Père Noël, qui a bien fait travailler ses lutins. Mais au fait, d'où vient-il vraiment le Père Noël ? Du Grand Nord, comme nous le croyons ? Certainement. Enfin pour les plus naïfs. Ces derniers s'imaginent surement que celui qui apporte les cadeaux et ceux qui les fabriquent se trouvent au Grand Nord, dans un hangar bien chaud, rempli de féerie ? La réalité en est bien loin. Sortez de vos rêveries infantiles puis dirigeons-nous vers un continent dont nous parlons peu dans le monde des sorciers. L'Asie. En Chine, nous savons que les conditions de travail moldues sont minables. Ca l'est également pour les sorciers. Enfin plus précisément pour les lutins. Eh oui, malheureusement, c'est ainsi qu'ils sont traités. Dans une "usine" (terme moldu), et maltraités. Il ne faut pas se plaindre que la qualité est mauvaise après. Par chance, un lutin-ouvrier nous a accordé, à nous l'équipe du Gryff'Time, deux minutes d'interview.

Equipe du Gryff'Time (que nous appellerons EGT par la suite) : Bonjour monsieur, merci tout d'abord de nous accorder ces deux minutes.
Hommme Inconnu (que nous appellerons par la suite HI) : Mais de rien.
EGT : Combien gagnez-vous de l'heure ?
HI : En moyenne, je gagne une noise de l'heure. Des fois moins... et rarement plus.
EGT : C'est relativement peu. Et vos conditions de travail sont-elles correctes ?
HI : Non, bien sûr que non. On a mal au dos toute la journée, et nous n'avons qu'un seul quart d'heure de pause.
EGT : Hum... Et vous êtes combien à travailler ?
HI : 500, dans ce petit hangar.
EGT : Ah oui, en effet... Eh bien merci de nous avoir répondus.

Vous constaterez pas vous-même l'état de travail des ouvriers lutins. On sort bien loin du contexte légendaire. Cela n'est-t-il pas révoltant ? Vous pouvez réagir ! Pour former un groupe de soutien, contactez Cannelle & Wilde "Les entretiens de ta sœur" au 069699669.

Article rédigé par Lou Smith.

Article illustré par Edward Dumbledore.

Recette de Noël

1356776317-recette.png (500×300)

Comment fêter Noël sans une recette de bûche ? (accent des pubs faire un gros rot chez) Il est bien connu que les bûches sont le stéréotype même du dessert de cette période de fête, c’est pourquoi aujourd’hui le Gryff’Time vous propose une bûche spéciale Gryffondor pour des fêtes réussies ! Cela mettra du piment à votre repas de réveillon et pourra être le clou de la soirée de votre nouvel an.

 

Temps de préparation : 40 min (voir une semaine pour les plus pointilleux)

Temps de cuisson : Varie selon le four.

Ingrédients (pour 1 personne):

- 4 cuillères à soupe de développement
- 140 g d’imagination
- 100 g de présentation
- 11 g d’aide par des Gryffondor
- 250 g d’humour
- 200 g de bonne volonté 

Préparation de la recette :

Battre les 4 cuillères à soupe de développement, avec un verre d’imagination et 200 g de bonne volonté, pour faire mousser.

Ajouter, peu à peu, un verre d’humour et une touche de graounerie pour le plus.

Quand c'est bien mélangé, incorporer délicatement les 11 g d’aide par des Gryffondor montés en neige ferme.

Dans un moule long et plat, étendre la présentation sur 1 cm d'épaisseur, et prévisualiser. 

Détacher et poser le gâteau sur une serviette humide. Rouler et laisser refroidir un peu.

Briser l’humour restant, et le faire fondre au bain-marie. Ajouter ce qu’il reste d’imagination.

Etendre le mélange sur toute la surface, et rouler le gâteau sur lui-même.

Mettre le reste du mélange humour-présentation sur le dessus.

Mettre au four, thermostat « Envoyer », il n’y a plus qu’à attendre et qu’on vous en dise des nouvelles !

 

Retrouver les plus belles recettes ici

Noël : Aimé ou Détesté par les Gryffondor ?


http://img15.hostingpics.net/pics/943691noel.png


Noël approche, chers lions. L'occasion rêvée pour festoyer en famille ou entre amis, de se lancer des boules de neige, de participer aux animations du château, d'offrir ou de recevoir des cadeaux, quels qu'ils soient (on exclut pas le fait que vous puissiez recevoir une Bombabouse dans vos paquets, on est d'accord). Mais cela peut-être aussi l'arrivée de mauvaises notes, ou de rhume. Personnellement, je suis neutre, cela ne me fait rien de toutes façons, je ne reçois pas de cadeaux. Sauf peut-être pour les animations et la bouffe. Mais mon avis ne représente sûrement pas celui des Gryff', j'ai donc décidé d’interviewer certains lions, minutieusement choisis. Mon choix c'est porté sur notre chère Carline et le vif Peter Turnway.
Je commence donc, chers et adorés condisciples, par vous conter mon interview avec Carline.

*Je me rendis aux Trois Balais, certaine d'y trouver Carline, et je lui proposai d'aller dans un coin tranquille. Il ne faut pas oublier que je l'avais informée la veille de l'interview au Stade de Quidditch. Elle accepta naturellement et me conduit à une table isolée. Abelforth vint demander à chacune ce qu'elle voulait prendre.*


Ashley : Je ne prendrai rien, merci. Carline?

Carline: Ce sera de l'hydromel à la framboise pour moi.

Ashley : Bon. On va pouvoir commencer notre interwiew. D'abord, qu'est-ce que tu aimerais recevoir comme cadeau à Noël cette année?

Carline : J'aimerais bien avoir de nouveaux collants assortis aux couleurs de ma maison, et j'aimerais aussi que l'année se finisse bien pour gryffondor, donc si on pouvait gagner la coupe des maisons et la coupe de Quidditch *_* 

Ashley : Je prie fort avec toi, tu me montreras les collants... Et toi, qu'offriras-tu à ta meilleure amie ce Noël?

Carline : Un pendentif en argent ensorcelé par une sorcière péruvienne pour protéger la personne qui le portera des mauvais sorts et des mauvaises ondes!

Ashley : Cool! As-tu une idée d'animation aux #TB pour Noël à livrer aux Gryff? 

Carline : Avec tout mon travail d'elfe, je n'ai pas vraiment le temps de m'occuper des Graoux. Mais dans l'équipe, on pense à faire des petits jeux durant Noël. En plus d'un grand concours en janvier.

Ashley : Super! J'essayerai d'y participer... Une question débile : Aimes-tu attraper des rhumes?

Carline : Je ne suis pas encore tombée malade cette année, vois-tu, et ça serait bien que ça continue.

Ashley : Moi aussi, je ne tombe pas malade souvent ^^. Carline, depuis tout à l'heure que je tourne autour du pot, je vais être directe pour une fois. Aimes-tu Noël?

Carline : Je n'aime pas vraiment Noël car c'est une saison de l'année qui me fait déprimer depuis plusieurs années...

Ashley :Oh! Pourquoi?!

Carline : Hé bien, l'accumulation de plusieurs fêtes, où les gens se retrouvent autour de festins à échanger des cadeaux ... Je trouve ça de plus en plus formel et figé comme tradition. On est tous censés faire croire que tout va bien, que tout le monde est heureux... alors que non !
J'aime pas vraiment l'hypocrisie ... donc parfois ça m'énerve de fêter Noël. 
Et puis l'hiver ... ça a un effet dévastateur sur mon moral car le soleil c'est essentiel pour moi.
Alors jour après jour voir le ciel gris, marcher vite quand on sort dehors pour pas geler ... c'est pas fait pour moi. ^^ 

Ashley : Je comprends... T'es une frileuse!

Carline : Oui, je viens des tropiques, alors j'ai l'habitude de fêter Noël dans une piscine, sur la plage, en débardeur avec une jupe. 
Mais sinon j'aime bien Noël car c'est l'occasion de se réunir avec des gens que tu ne vois pas forcément toute l'année.... et de se remplir la panse de bonnes choses! 

Ashley : OK. Un petit mot pour la fin?

Carline : Hé bien ... fêtez Noël comme vous le voulez vraiment, et restez comme vous êtes ! 

Ashley : Merci, bonne continuation!

Carline : A toi aussi :p!


Entre temps, Peter avait fait son entrée et, après avoir salué de la main Carline, la Davy se dirigea vers le préfèt des lions qui discutait avec sa nouvelle collègue : Elissa Seviev. Ashley lui demanda discrètement de l'interviewer lorsque la Seviev se leva. Lorsque l'elfe se dirigeait vers Peter, il me regarda d'un air malicieux avant de lancer.

Peter: Je pense qu'une légère grenadine à l'ambroisine remonté d'un petit cocktail de lait de Sombral à la noix de coco (sans oublier le parapluie qui fait tomber des pailettes dorées au goût de citron) me convient parfaitement (surtout si c'est toi qui payes)" 

*Fuite de l'elfe, faudra pense à mettre des restrictions : moins de 10 min à commander une boisson, je m'en vais en parler à Hevi, tiens.*

Ashley: èé Nan, c'est Hevi. Maintenant, tu réponds à mes questions sans broncher!

Peter: Oui Madame é___è.


Ashley : Bien, premièrement, que souhaites-tu recevoir comme cadeau cette année?

Peter : On va rester soft pour le Gryff'Time, alors je demande, disais-je, une tablette portable Holotrip 
... de la marque Fééry. 

Ashley : X__x' Continuons, qu'offriras-tu à Elissa Noël prochain?

Peter : Heu...U_u

Ashley : Parce que tu vas bien lui offrir un cadeau, on est d'accord sur ce point?

Peter : Siiii *-*, Une laisse!

Ashley : HEIN?!

Peter : Un poster dédicacé qui bouge de Francky Vincent, un chanteur moldu qu'elle adore. 

Ashley : Je préfère. Continuons, penses-tu à une animation ce Noël pour Gryffondor?... Ou es-tu un préfèt incompétent?

Peter : Oui bien évidemment que je suis un préfet incompétent è_____é .
Oui je pense à une anim 
Mais je peux pas en dire plus u_u 

Ashley : Même pas au Gryff'Time?! :o

Peter : Et non vous ne saurez rien pour l'instant u_u 
Et je réfléchis - on réfléchit- à un nouveau système pour la salle co' 

Ashley : Cher Peter, es-tu frileux?

Peter : Pourquoi?

Ashley : C'est une manière détournée de te demander si tu aimes attraper des rhumes? ^^

Peter : Mais sinon non. Je suis métamorphomage alors mon corps s'adapte à mon environnement. 

Ashley : Ensuite, aimes-tu Noël, les festins en famille, la dinde aux marrons? 
8-| 

Peter : TROP. Enfin en famille ça dépend. Je suis en froid avec mon père et ma mère qui m'ont caché ma nature de métamorphomage 
Mais avec ma tante oui je veux °-°.

Ashley : Okééé. Un dernier mot pour la fin? 

Peter : supercalifragilisticexpialidocious 

Ashley : X__x' Je t'aime pas, tu sais.

Peter : Pas de chance *-*


Je pense que ça vous donne une idée générale de ce qui en est de l'avis des autres Graoux, Carline la douce, qui n'aime pas l'hypocrisie et.. l'incorrigible Peter qui s'en tape complètement. 
Et vous?


Article rédigé par Ashley Davy, illustré par Edward.

Qui se fera embrasser sous le gui de Noël ?

http://img15.hostingpics.net/pics/961127gui.png

Traduction: Haleine de Rodolphe, la technique de Don Le Bô !


C’est Noel et les festivités sont à l’honneur ! Sortez vos boules et vos lianes molles et touffues ! Laissez la place aux gros paquets éblouissants et rembourrés de surprise qui vont mettront l’eau à la bouche ! Le 25 Décembre est une fête qui rend « heureux » ! Mais sous ses traites de sympathie se cache aussi un petit air romantique qui plane au-dessus des « heureux » élues du Gui de Noel. Quoi de mieux que le tendre baiser de votre âme sœur pour apprécier au mieux cette fête pleine de charme et de magie ? Cependant, qui n’a jamais eu la stupéfaction de se rendre compte qu’il ne s’était pas très bien brossé les dents ou encore qui n’a jamais eu l’impression qu’une odeur nauséabonde planait sous ses narines ? Les questions fusent ? Qui ? Quoi ? Comment ? Pourquoi moi ? N’ayez crainte cher(e) âmes meurtries par votre haleine fracassante, nous allons y remédier. En effet, Don le Bô, le célèbre détenteur du baiser le plus extraordinaire de tous les temps à accepter de répondre à quelques-unes de nos questions, de quoi vous éclaircir un peu plus sur les méthodes à employer pour éviter ce genre d’atrocité ! 

Bastien : Oh ! Bonjour Don Le Bô ! C’est un plaisir ! 

Le Bô : Bonjour, Bonjour ! 

* Attrape Bastien et l’embrasse allègrement * 

Excusez-moi, j’ai vécu en Russie, quelle belle civilisation que celle-là ! On s’embrasse dans la famille, les amis, la politique, l’écono…

Bastien : […]

[ (Hécate : Chouette ! Des microbes étrangers !) ] 

Ahum… C’est très inattendu, je comprends enfin pourquoi votre réputation vous dépasse, moi elle m’est passée dessus ! Bien ! Que pensez-bous du baiser sous le gui de Noel ?

Le Bô : C’est le meilleur ! Les chants de Noël, le gout des bonhommes en pain d’épice et du lait au rhum sur les lèvres des gens.. D’ailleurs, en cette partie de l’année, je ne me promène jamais sans mon gui fétiche ! 

* Fouille sa poche et sort une branche de gui * 

Venez, Bastien, c’est l’appel de Noëëëëëëel !

Bastien : Ne soyez pas si pressé, mon cher, nous verrons si cela est possible (ce qui est faux) à la fin de votre interview… Continuons, avez-vous entendu parler de cette affreuse épidémie d’haleine fétide qui se propage dans notre école ? Cela peut-il poser problème sous le gui ? 

Le Bô : Le chewing-gum, Bastien, le chewing-gum ! Mais vous savez, il ne faut pas juger les personnes sur leur haleine ; Cléopâtre, ma douce, avait une haleine à faire s’évanouir des chameaux. Surement à cause de son nez biscornu qui lui brouillait les sens mais cela n’enlevait rien à sa beauté qui faisait tant envie à ses admirateurs et admiratrices.. Une minute "à la fin" vous avez dit ? *-*

[ (Hécate : Esquive ! Esquive !) ] 

Bastien : Je vois... Il est vrai que le chewing-gum est un moyen très subtil de se « wafwéchiwe » l’haleine mais le brossage des dents est-il alors nécessaire ? Si l’on mange un chewing-gum, qu’il soit gout menthe, sang, crotte de nez ou fraise, doit-on nous brosser les dents ? 

Le Bô : Question très philosophique, mon brave, merci de me l’avoir posée ! Eh bien, vous savez, depuis la préhistoire, les hommes se demandent ce qu’est la brosse à dents, oui car aujourd’hui il existe des sorts bien pratique, et ce qu’elle représente pour nous, simples humains sorciers, condamnés à la mort… Et pour cela, j’embrasse parce que j’aime la vie, je chante la vie ! Et je félicite les personnes qui m’ont tendu une brosse à dent au moment ou j’en avais le plus besoin…

[ (Hécate : Il a pas répondu à ta question …) ] 

Bastien : Certes, la brosse à dent, c’est utile et vous qui êtes un expert en la matière, pouvez nous indiquer la méthode la plus pratique afin de l’utiliser au mieux ?

Le Bô : Ah ! Donc, vous commencez par la gencive, vous descendez sur les dents et faites des va-et-vient subtiles pour vous apporter un plaisir d’autosuffisance. Lorsque vous avez fini, vous faites glisser l’eau chaude sur vos dents. Suave, sensuel... Et vos mains sur votre corps et sur celui d’une jolie demoiselle à qui vous brossez les dents... Voila, voila…

Bastien : Ahum... Très intéressent ! Vraiment ! Nous arrivons maintenant à l’essentiel ! A la question qui nous turlupine tous ! Qu'en est-il du baiser ? Comment le faire ? 

Le Bô: N’en dites pas plus, Bastien, j’ai bien vu que vous me faisiez des avances... Venez ici que je vous monter comment on s’y prend correctement et avec toute la langoureuserie qui s’impose !

* Saute sur Bastien et... * 

Veuillez, pardonnez l’auteur de cette interview qui, en raison de quelques difficultés d’asociabilité, n’a pas pu terminer et ne pourra donc pas vous transmettre le savoir le plus important ! Cependant, il est clair que le meilleur moyen de ne pas sentir le « chameaux » de la bouche comme Cléopâtre c’est tout simplement de procéder à un brossage régulier dentaire à l’aide d’une « brosse à dent » ! Réjouissez-vous, ce Noël promet d’être pour vous un festin gustatif ! 

 

Article de Bastien Von Hiller

La Magie de Noël


La magie de Noël, c'est avant tout l'histoire qui a bercé notre enfance, à attendre avec impatience le 25 décembre au matin, pour pouvoir découvrir toute sorte de cadeaux géniaux. Pour accueillir Noël, la Grande Salle se fait tous les ans ornés de douze grands Sapins qui se dressent tout autour de la salle, certains recouverts de glaçons scintillants, d'autres de chandelles allumées, il y a aussi des guirlandes de gui et de houx qui sont suspendues aux murs. Toutes ces décorations merveilleuses produisent une atmosphère chaleureuse dans le château. Les élèves ont le choix de rentrer chez eux et fêter Noël en famille, ou alors de rester sur place, pour célébrer cette fête mythique. La Salle commune de Gryffondor est aussi aux couleurs de Noël, le bois qui crépite sous la chaleur du feu, des guirlandes et toutes autres décorations. Noël est aussi synonyme de Bonheur et de convivialité, la magie de Noël chacun l'interprète à sa façon, soit en mettant une chaussette au rebord de la cheminée pour que les petits Lutins, puisse mettre un petit cadeau agréable. Il y a aussi ceux qui sont sous le Sapin de Noël. Pour moi la Magie de Noël c'est de croire aux miracles, de passer de joyeuses fêtes avec des personnes que j'apprécie, de croire que le Père Noël descendra de son traîneau, avec sa grosse hôte sur l'épaule, pour glisser dans la cheminée et déposer les jouets de chacun au pied du Sapin. L'enfance nous a paru si magique en croyant au Père Noël alors pourquoi ne pas réessayer. La neige, elle aussi est magique, la voir tomber du ciel est si mystérieux et si agréable de voir une multitude de flocons. Noël, est aussi fait pour souhaiter les vœux de Noël à la famille, aux relations et amis. Poudlard12 fêtera Noël, avec traditions et convivialité envers chacun de nous. La Magie de Noël ne s’arrête pas à un simple conte magique, mais il se vit en toute simplicité.


Article de Lucille Hatleen

Mais où sont passés mes cadeaux ?


Le 24 décembre, 21h13, dans la salle commune. Cachée derrière un fauteuil, je guette. Voilà un bruit ! Ah... ce n'était qu'une souris... Un frémissement ! Je tourne la tête dans tous les sens. Toujours rien. Je finis par m'endormir, adossée au dos du fauteuil.

Nous sommes en ce jour le 27 décembre. Soit quelque temps après noël . Et quelque chose de terrible m'est arrivée. Non, pire que cela ! Ce qui m'est arrivé est effroyable... Insupportable ! J'ai perdu mes cadeaux de noël ! Quelqu'un me les auraient-ils volés ? Empruntés ? Cachés ? (En tous les cas si vous avez la moindre information, ou si la même chose vous est arrivée merci de contacter la gazette !)
Bien résolu à retrouver mes cadeaux, j'ai donc décidé de mener ma petite enquête et d’interroger plusieurs personnes susceptibles de savoir où sont passés mes fameux présents.

 

_Bonjour ! Dans le but de mener une petite enquête j'aimerais de poser quelques questions. Alors où étais tu le 26 décembre aux alentours de 15h ?

Molly Moseley : J'étais fourrée dans mon bureau 

Gloria Fowl : Bah dans mon lit, ou affalée sur les canapés de la salle co' je sais plus trop
--' Bref j'étais dans mes rêves quoi

Elissa Seviev : Aux alentours de quinze heures, hier ? Hum, laisse-moi réfléchir. Si je me souviens, j'étais à Pré-au-Lard avec Peter.

Rose Broadway : Aux alentours de quinze heures ? Ben, quelle question ! J'étais à la bibliothèque ! Tu me connais, Carlie... Je suis une élève sérieuse, moi ! 

_ Et que faisais tu ?

Molly Moseley : Je martyrisais mes préfets tout en buvant un bon whisky Pur Feu

Gloria Fowl : Je dormais j'avais fait la fête pendant deux jours.

Elissa Seviev : On voulait acheter un cadeau mal...magnifique pour Molly.  

Rose Broadway : Ben je travaillais ! Tu me connais, Carlie... Je suis une élève sérieuse, moi ! 


_ As tu croisé une personne louche, pressée ou se sentant coupable d'un quelconque crime ?

Molly Moseley : En effet j'ai croisée Cannelle vers 16h toute trempée comme si elle était partit rendre visite au Calmar Géant...

Gloria Fowl : Bah Maurice dansait autour de ma tête avec une bouteille de youski pur feu dans les pattes. Mais je ne sais pas trop si on peut qualifier ça de bizarre

Elissa Seviev : Oui, j'ai croisé une personne louche, pressée et se sentant coupable d'un quelconque crime. Oui je parle bien de ladite Molly. De toute façon elle est toujours louche - on parle de la fille qui descend de gobelins là. 

Rose Broadway : Une personne louche... On ne croise que ça par ici ! Mais une personne pressée, oui, j'en n'ai vu une ! Je ne me rappelle plus trop de sa tête, mais il était tout petit, avec une tête en mode euh... "Ouh la la, faut que je me bouge de là où je vais me faire bouffer par un Pitiponk !" , tu vois le genre ? 

_ As-tu vu une cape rose pale, neuve, des boucles d'oreilles en forme de rose ainsi que les tous nouveaux livres sur la magie traîner quelque part, où en la possession de quelqu'un ?

Molly Mosely : Une cape Rose Pale, des boucles Rose ? Tant de rose, de mièvre… ça doit forcément appartenir à Miss Calins ça !

Elissa Seviev : Maintenant que tu me le dis, je suis presque sure que j'ai vu Bdragon avec... JE VOUS L'AVAIS DIT QU'IL ETAIT TRANSEXUEL ! AH-AH ! Merci de m'en avoir donné une preuve. 

Gloria Fowl : Heeu Maurice avait une cape, j'crois qu'elle était rose, sinon j'ai rien vu du reste :/

Rose Broadway : Les tous nouveaux livres sur la magie... De quoi tu me parles ? Si ils sont censés être à la bibliothèque, ils y sont pas, je suis désolée... Et je les ai croisé nulle-part ailleurs ! Des boucles d'oreilles en forme de rose, j'en ai, c'est celle que je porte là... C'est celle-là dont tu parles ? Une cape rose pâle, ça ne me dit rien du tout... Qui porte une cape rose pâle, sérieusement ? C'est d'un goût affreux, comme couleur ! Qui que ce soit, et quoiqu'il ait fait, faut qu'il revoie son look hein !

 

Bref, après avoir interrogé la directrice de maison, une personne extérieur (qui soit dit en passant, se soupçonnaient mutuellement) , ma meilleure amie et la chef de mon dortoir, ainsi qu'après m'être fait critiquer te tous côtés sur mes choix vestimentaires, j'avais beau tourner leurs réponses dans tous les sens, chercher d'autres témoins ou observer tout ce qui m'entourait , évidemment je ne trouvais pas mon voleur ou de solutions valables. C'est donc désespérée et malheureuse comme un bébé licorne ayant perdu sa maman que je suis retournée dans mon dortoir. M'asseyant un peu n'importe comment sur mon lit je me laissai glisser à même le sol de désespoir, me retrouvant à moitié dessous. Et là... sous mon lit.... que vois je ?! Mes cadeaux perdus ! Je les avais en réalité mis en sécurité sous mon lit... et tête en l'air que j'étais, je les avais oubliés.


Par Carlie Massen 

Un Noël à Gryffondor

http://img11.hostingpics.net/pics/611400UnNolGryffondor.png

Un Noël à Gryffondor.

Noël…Ah un des fêtes les plus aimés à la fois chez les Moldus mais aussi dans le monde sorcier. Les cadeaux, la nourriture on aime tout à Noël. Pourtant, à Gryffondor, Noël ce n’est pas celui que tout le monde connait.

Le 25, quand vous vous réveillez, c’est le parcours du courageux. Et bien oui, on est un descendant de Godric, faut le prouver tous les jours et ça passe aussi par Noël. Pour obtenir son cadeau, il faut franchir multiples obstacles. Devant vous, se trouve des pantins avec les uniformes soient de Poufsouffle, soit de Serdaigle, soit de Serpentard. Il vous faut alors tout mettre en œuvre pour [b]les détruire[/b]. C’est soit les cadeaux soit leur vie…personne n’hésite ici, on choisit les cadeaux.

Après avoir fait exploser ces patins, il faut descendre des dortoirs pour arriver en salle commune. Là, des balais sont à votre disposition. En effet, on les récupère et quand on arrive en salle commune, des cognards se font le plaisir de vous accueillir. Pourquoi le balai ? Car vos cadeaux sont suspendus en l’air. Les sortilèges de Stupéfix fusent d’un premier groupe de Gryffondor tandis que le second s’occupe de descendre les cadeaux.Mais quel régal à l’ouverture de vos cadeaux. Votre chère Directrice de Maison adorée ne se moque pas de vous et vous gâte pour vous récompenser de ces épreuves. 

Votre journée s’en suit normalement mais l’heure du buffet reste une nouvelle épreuve pour les Gryffondor. En effet, l’Equipe de Maison a décidé qu’elle vous organiserait une soirée de Bal en salle commune à une seule condition, faire passer aux autres maisons un Noël infernal. Pour cela, toutes les farces et Attrapes du magasin des Weasley sont à votre disposition pour semer la pagaille dans les tables voisines et vous en profitez pour rafler les gâteaux et desserts des Poufsouffles, ils sont déjà assez gros comme ça, c’est pour leur bien. 

Mais vous êtes si heureux…vous avez réussi et alors, quand vous revenez en Salle Commune vous tombez sur un décor merveilleux, de la neige tombe du plafond, de nouveaux cadeaux vous attendes et par-dessus tout…on vous permit même un verre de Whisky pur Feu (l’avantage d’avoir un DdM alcoolique)

Non y’a pas à dire Noël à Gryffondor c’est particulier…mais alors qu’est-ce que ça en vaut la peine !

◄ Article écrit par Molly, illustré par Edward.